Vivre à Berlin : plus que la bohème étudiante | Allemagne | DW | 25.09.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Vivre à Berlin : plus que la bohème étudiante

Berlin, la capitale qui ne dort jamais. Les bars et les cafés sont ouverts 24/24 et les amateurs de culture n’ont que l’embarras du choix.

Berlin ne dort jamais. Partout dans la ville, il y a un coin où l’on travaille, danse ou fait la fête. C’est aussi pour cela que la capitale allemande est devenue un point d’attraction pour les étudiants du monde entier. Dans les quartiers branchés comme Prenzlauer Berg, Friedrichshain ou Kreuzberg, on ne parle pas seulement allemand dans les cafés, mais aussi anglais, espagnol ou français.

Berlin - « pauvre mais sexy »

Pour son maire, Klaus Wowereit, Berlin est « pauvre mais sexy ». De fait, la capitale attire de nombreux étudiants, artistes et musiciens du monde entier car, comparé à d’autres métropoles, la vie y est relativement bon marché. Une chambre dans un foyer universitaire coûtait, au semestre d’hiver 2008/2009 environ 200 euros en moyenne, et les chambres en colocation et autres chambres d’étudiants sont assez peu coûteuses et faciles à trouver.

Une nouveauté chaque jour : culture, formation, sport

La ville propose chaque jour de nouvelles expositions, pièces de théâtres, spectacles de danse et opéras sur les scènes renommées et d’art et d’essai. Mais l’offre n’est pas seulement énorme, elle est aussi accessible. En effet, les tarifs sont réduits pour les étudiants et de nombreux musées proposent l’entrée gratuite à certaines heures de la journée.

Le Wannsee comble les amateurs de voile de Berlin

Le Wannsee comble les amateurs de voile de Berlin

En termes sportifs aussi, tout est possible à Berlin. Du football à la voile, le service sportif de l’université propose presque tout à des tarifs défiant toute concurrence. Berlin est entourée de nombreux lacs et zones de loisirs, accessibles en permanence aux étudiants car ceux-ci disposent de la carte de transport semestrielle valable sur tous les réseaux de bus et de tramway de la région du grand Berlin.

Des tuteurs pour la « grande gueule berlinoise »

Afin que les nouveaux-venus ne soient pas perdus face à une telle offre, les universités de Berlin proposent des programmes de tutorat et des séminaires d’acclimatation. Ceux-ci sont destinés à aider les étudiants non seulement pour les questions scientifiques, mais aussi pour partir à la découverte des plus beaux coins de la ville et prendre avec humour la célèbre et parfois redoutable « Berliner Schnauze » (grande gueule berlinoise).

Auteur: Karin Kails
Edition: Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens