1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Visite du Premier ministre japonais à Berlin

Après Londres hier mardi, Berlin est ce mercredi la seconde étape de la première tournée européenne du chef du gouvernement japonais Shinzo Abe.

Shinzo Abe et Angela Merkel

Shinzo Abe et Angela Merkel

Face au terrorisme international, à l’armement nucléaire nord-coréen, à la montée en puissance de la Chine, le Premier ministre nippon, en fonctions depuis septembre dernier, veut redéfinir la politique de sécurité du Japon et son rôle sur la scène internationale… A l’issue de ses entretiens avec Shinzo Abe , la Chancelière a déclaré lors d’une conférence de presse commune dans la capitale allemande :

« Le Premier ministre m’a exposé son idée d’une politique japonaise moderne de politique étrangère et sécuritaire… »

Le Premier ministre japonais, qui vient de doter son pays d’un véritable Ministère de la Défense, une première depuis 1945, s’inquiète face à la politique militaire chinoise et surtout face à la menace nucléaire nord-coréenne. A ce sujet Angela Merkel a déclaré vouloir coopérer avec Tokyo et :

« Nous comprenons que pour le Japon cette question est d’une importance cruciale et affecte directement la sécurité du pays. En ce qui concerne l’Allemagne nous sommes décidés à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider à résoudre ce conflit… »

La chancelière allemande et le Premier ministre japonais sont décidés à tout faire pour relancer les négociations à Six sur la Corée du Nord. Shinzo Abe a déclaré :

« Le Japon ne peut tolérer une Corée du Nord disposant d’armes nucléaires. Toutes les voies diplomatiques doivent être explorées afin de trouver une solution rapide à ce conflit… »

En ce qui concerne la Chine, la chancelière et présidente pour les six prochains mois de l’Union européenne, Angela a Merkel a rassuré son hôte en affirmant que l’Allemagne ne songe pas à lever l’embargo sur les armes contre la Chine. Une mesure décidée par l’Union européenne après la répression du mouvement de démocratisation et le massacre de la place Tiannamen à Pékin en 1989. De son côté, Shinzo Abe a estimé „que le fait que la Chine continue de se développer est une grande chance pour le monde“ , mais a déploré le « manque de transparence » de la politique d’armement de Pékin . Par ailleurs Mme Merkel comme M.Abe se sont déclarés décidés à poursuivre leurs efforts en vue d’ obtenir un siège permanent au sein du Conseil de Sécurité des Nations unies … »Nous sommes intéressés par une réforme globale du Conseil de Sécurité » a déclaré Angela Merkel . Avec l’arrivée de Ban Ki Moon au poste de Secrétaire Géneral, la chancelière a dit espérer une relance du projet de réforme onusien. Abe s’est exprimé dans le même sens en soulignant que l’ONU devait s’adapter aux défis du 21 ème siècle et ajouté : « lorsque le temps sera venu, nous essaierons, avec l’accord le plus large possible de la communauté internationale, de donner un nouvel élan à notre demande ». Au sein du G8, dont l’Allemagne assure également la présidence cette année, l’objectif principal de la coopération entre Berlin et Tokyo sera de « veiller à l’équilibre de l’économie mondiale et à la transparence des instruments financiers » a déclaré la chancelière Angela Merkel. La protection de la propriété intellectuelle est aussi un thème commun au Japon et à l’Allemagne. A noter que le Premier ministre Shinzo Abe et la Chancelière Angela Merkel ont signé un accord de partenariat bilatéral sur les techniques environnementales. Accord qui devrait contribuer notamment à réduire sensiblement leurs émissions à effet de serre...

  • Date 10.01.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2lX
  • Date 10.01.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2lX