1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Visite de Bush en Irak

Visite surprise de George W. Bush, hier en Irak : le président américain a débarqué à l’improviste à Bagdad, où il a rencontré pour la première fois le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki. Une visite qui survient moins d’une semaine après que l’armée américaine a éliminé le terroriste Abu Moussab al Zarqaoui, et que l’Irak a enfin constitué son gouvernement. Ce matin, la presse allemande s’interroge sur le sens à donner à cette visite.

Première rencontre à Bagdad entre George W. Bush et le Premier ministre irakien Nouri al Maliki

Première rencontre à Bagdad entre George W. Bush et le Premier ministre irakien Nouri al Maliki

Un message adéquat, selon le Financial Times Deutschland. La visite de George Bush a une valeur symbolique. Son objectif est de redonner le moral aux Américains et aux troupes sur place. Mais elle est également importante pour l’Irak. Le nouveau gouvernement de Bagdad, explique le journal, a besoin de ce genre de valorisation extérieure. Les Etats-Unis n’ont certes plus le contrôle de la situation, mais leurs signaux restent importants. Pour le journal enfin, la visite de Bush est un aveu que les Etats-Unis vont poursuivre leur engagement dans le pays.

Au cours des derniers mois, écrit la Frankfurter Allgemeine Zeitung, peu de nouvelles venues d’Irak ont pu convaincre les électeurs américains que la politique de leur gouvernement a pour but d’apporter la paix dans le pays. Au contraire : comme un écho à la violence et au terrorisme dans un pays divisé, de plus en plus d’Américains – dont des Républicains – considèrent que leur gouvernement est sur la mauvaise voie. La visite éclair de George Bush chez le nouveau Premier ministre irakien a évidemment pour objectif de renforcer l’autorité de celui-ci à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Difficile de savoir si la poignée de main échangée entre les deux dirigeants sera bénéfique ou non pour la politique intérieure de Nouri al Maliki, ce qui est clair c’est que lui aussi est responsable de la sécurité dans le pays.

Une photo de la fameuse poignée de main, c’est justement ce qu’a choisi la Süddeutsche Zeitung pour sa Une. Un symbole qui ne donnera pas aux Irakiens, d’un coup de baguette magique, confiance en leur nouveau gouvernement, estime le journal. Quand la majorité des gens de Bagdad, Bassorah ou Kirkouk sentiront au quotidien que leurs nouveaux dirigeants rendent leur vie meilleure et plus sûre, alors seulement ils pourront accepter le nouvel ordre établi par les Américains en Irak.

  • Date 14.06.2006
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zS
  • Date 14.06.2006
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zS
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !