Vienne : six jours pour relancer la lutte contre le sida | International | DW | 19.07.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Vienne : six jours pour relancer la lutte contre le sida

Vienne accueille depuis dimanche la 18e Conférence internationale sur le sida. Lors de ce premier jour, plusieurs voix se sont inquiétées de la baisse des contributions dans le contexte actuel de crise mondiale.

default

D'après l'Onusida, près de 25 millions de personnes sont mortes de la maladie depuis son apparition, au début des années quatre-vingt.

Cette 18e Conférence internationale sur le sida s'ouvre sur un bilan mitigé, et sur des inquiétudes. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon s'est dit "soucieux" que des gouvernements aient décidé de réduire leur aide. "Nous devons nous assurer que nos gains récents ne sont pas perdus."

Et en effet, il y a eu quelque progrès. Entre 2008 et 2009, l'accès aux traitements a fait un bon en avant. Selon l'Organisation mondiale de la santé, on comptait 5,2 millions de patients traités fin 2009, contre 4 millions un an plus tôt.

Life Ball Wien AIDS

Un bal de charité était organisé dimanche à Vienne pour récolter des fonds.

Par ailleurs, certains pays ont renforcé leur engagement dans la lutte contre l'épidémie, et c'est notamment le cas des États-Unis, qui à eux-seuls ont dépensé 4,4 milliards de dollars en 2009 pour les programmes de lutte anti-sida dans les pays pauvres.

Plus de solidarité internationale

Malgré la crise et les mesures de rigueur, l'Allemagne, elle-aussi, a décidé d'augmenter sa contribution au Fonds mondial contre le sida, comme l'explique Annette Widmann-Mauz, du ministère allemand de la Santé :

"Nous préparons le budget pour 2011 et la participation du gouvernement fédéral au Fond mondial a encore été augmentée. L'année prochaine, nous financerons le Fonds mondial à hauteur de 204 millions d'euros. Bien sûr, face à la situation budgétaire difficile, un débat est nécessaire. Nous devons le mener. Je n'ai pas eu vent d'une quelconque volonté de se retirer du Fonds mondial, mais nous devons aussi discuter avec les autres donateurs, pour que les autres aussi s'acquittent de leur devoir."

En effet, malgré l'effort de ces deux pays, le montant global de l'aide a stagné en 2009, alors qu'elle avait connu une hausse continue depuis 2002.

Michel Kazatchkine, le directeur exécutif du Fonds mondial contre le sida s'est dit "extrêment inquiet", alors même que le Fonds espère récolter entre 13 et 20 milliards de dollars pour la période 2011-2013.

Afrika Stillen Frau Baby

Le Malawi est l'un des pays les plus durement touchés par l'épidémie.

Certaines régions du monde ont particulièrement besoin de l'aide internationale. C'est le cas de l'Afrique, où vivent les deux tiers des 33 millions de personnes séropositives dans le monde. L'inquiétude concerne aussi l'Asie du Sud-Est et l'Europe de l'Est.

Auteur : Sébastien Martineau
Édition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !