1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Victor Iouchtchenko à Berlin

La presse allemande revient largement sur la visite à Berlin du nouveau président ukrainien, Victor Iouchtchenko. Le leader de la révolution orange a notamment prononcé un discours devant le Bundestag, un honneur accordé à peu de chefs d’Etat étrangers. Un discours dans lequel il a remercié l’Allemagne pour son soutien dans la crise ukrainienne et lancé un nouvel appel à l’Union Européenne pour que son pays puisse entamer des négociations d’adhésion dès 2007.

Victor Iouchtchenko devant le Bundestag

Victor Iouchtchenko devant le Bundestag

Pour la Frankfurter Rundschau, la visite de Victor Iouchtchenko était comparable à celles de plus d’un représentant d’un pays de l’Est en Europe occidentale. L’invité arrive plein d’espoir, alors que l’hôte est bien trop occupé par ses propres problèmes pour faire plus que lui prêter une brève attention polie. Pourtant un voisin aussi épris de liberté que l’Ukraine finira forcément par pousser le vieux centre de l’Europe à se redéfinir.

L’Ukraine se rapproche, titre de son côté die Welt. Depuis la révolution orange, l’Allemagne ne peut plus ignorer ce grand pays de l’Est, écrit le quotidien de Berlin. Victor Iouchtchenko a raison : l’Ukraine fait partie de l’Europe. La plupart des politiciens allemands ont longtemps refusé de l’accepter. Jusqu’à aujourd’hui, beaucoup ont peur de l’immensité du pays, des Ukrainiens qui louchent sur l’Occident avec avidité et des Russes en arrière-plan, qui serrent les poings car ils considèrent encore l’Ukraine comme une partie de leur empire. Il faut espérer que Victor Iouchtchenko réussira à apaiser ces craintes. D’autant plus que l’Allemagne a tout intérêt à voir s’installer la stabilité et la démocratie jusqu’aux frontières russes.

La Frankfuter Allgemeine Zeitung souligne quant à elle l’assurance dont a fait preuve le président ukrainien lors de sa visite. Même dans l’ambiance nettement plus sobre de la scène politique berlinoise, Victor Iouchtchenko a montré qu’il n’avait rien perdu de son charisme depuis la révolution orange. L’homme qui s’est adressé au Bundestag jouit d’un énorme soutien de la part de son peuple, une popularité qui aurait de quoi faire pâlir d’envie certains politiciens. Toutefois, poursuit la FAZ, c’est le représentant d’un pays qui aimerait bien échanger ses problèmes avec ceux des Allemands. Ce qui n’a pas empêché Victor Iouchtchenko de déclarer avec confiance que le monde verrait bientôt une Ukraine forte et prospère.

Enfin la Tageszeitung juge particulièrement subtil que Victor Iouchtchenko ait remercié Gerhard Schröder d’avoir tenté de modérer son ami Vladimir Poutine lors de la révolution orange. A l’origine, le chancelier est plutôt un allié de la Russie plutôt que de l’Ukraine. Pour le journal, si dans son discours au Bundestag Victor Iouchtchenko, armé de la légitimité de son élection, a réussi à mettre un peu de distance entre Gerhard Schöder et Vladimir Poutine, et ce au profit de l’Ukraine, alors sa visite à Berlin était vraiment un succès.

  • Date 10.03.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ec
  • Date 10.03.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ec
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !