1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Victoires "5 étoiles" en Italie

En Italie, la large victoire à Rome et à Turin de deux militantes du "Mouvement cinq étoiles" , mouvement protestataire qui rejette la classe politique traditionnelle, fait l'objet de nombreux commentaires.

Une victoire qui est un sérieux revers pour le chef du gouvernement italien de centre -gauche. "Matteo Renzi a perdu son élan initial, constate la Süddeutsche Zeitung. Certains parlent déjà en Italie de la fin de la „Lune de miel“. Mais un mandat législatif n‘est pas un voyage de noces, à un moment ou un autre, le mythe d'un Premier ministre tenu pour infaillible devait pâlir.

Italien Matteo Renzi

Le Parti démocrate du chef du gouvernement italien Matteo Renzi a été battu à plates coutures à Rome et à Turin par les anti-système du Mouvement 5 Etoiles (M5S), dimanche lors du second tour des élections municipales.

C'est arrivé maintenant, après deux défaites importantes, symboliques de son parti lors des élections communales. A Rome et à Turin, ce sont deux jeunes femmes, pleines d'élan et jusque là inconnues du parti protestataire "Cinq étoiles" qui ont gagné. Il semble que le pays a trouvé deux nouvelles fiancées (en la personne de Virginia Raggi et Chiara Appendino). Renzi n'a pas encore perdu tout son attrait, mais de nombreux Italiens ont succombé au charme de la nouveauté "conclut le quotidien de Munich…

"Matteo Renzi était aussi arrivé au pouvoir sur une promesse de changement radical, relève la Frankfurter Allgemeine Zeitung, la FAZ qui souligne que : "C‘est une chose de protester à haute voix contre les „partis établis“ ou contre „le système“; c'en est une tout autre d'endosser une responsabilité politique concrète.

Italien Bürgermeisterwahl in Rom Virginia Raggi

A Rome, Virginia Raggi, candidate du M5S, l'emporte haut la main avec 67% des suffrages exprimés, et entre dans l'Histoire en devenant la première femme maire de la capitale.

Les partis protestataires remarqueront vite que les électeurs les prendront au mot, tout comme ils l'ont fait avec les partis établis. Le mouvement des ‚cinq étoiles ',qui a emporté un grand succès à Rome et à Turin, soigne un style autoritariste. On peut se demander si un tel style convient pour trouver les compromis politiques et sociaux, sans lesquelles des entités démocratiques ne peuvent guère être gouvernées aujourd'hui", s'interroge la F.A.Z.



Frank Walter Steinmeier critique l'OTAN

Les dernières déclarations du chef de la diplomatie allemande à propos de la Russie et de l'OTAN font l'objet de nombreux commentaires dans les journaux ce mardi. Frank Walter Steinmeier a vivement critiqué les grandes manœuvres militaires de l'Otan en Europe orientale qui, selon lui, ne peuvent qu'exacerber les tensions avec Moscou. Le ministre s'est aussi prononcé en faveur d'un allègement des sanctions contre la Russie, ce qui a suscité de vives réactions.

Frank-Walter Steinmeier Porträt

Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, comme aussi le président du Conseil italien, Matteo Renzi, plaide en faveur d' un assouplissement progressif des sanctions contre la Russie


Selon la version online de l'hebdomadaire Der Spiegel, "contrairement à ce qu'affirment certains, l'intention du ministre allemand des Affaires étrangères n'est pas de renforcer la position du président russe. Frank Walter Steinmeier pense bien plus aux effets positifs d‘un dialogue avec le président Vladimir Poutine. Mais ce qui compte, estime l'éditorialiste, c'est comment Vladimir Poutine interprète les déclarations du ministre social-démocrate. Le chef de la diplomatie allemande exhorte l'OTAN à cesser ses "bruits de botte", plaide pour une levée graduelle des sanctions européennes vis-à-vis de la Russie, se montre critique à l'idée d'un rôle de leader pour l'Allemagne aux frontières orientales de l'OTAN… Vues du Kremlin, ces déclarations, sont plus des signes de faiblesse qui n'inciteront pas le président russe à changer de conduite, souligne Der Spiegel. Vladimir Poutine préfère attendre de voir à quel point l'Occident est unanime."

Polen Militärmanöver Anakonda mit Nato-Staaten

Chars de l'OTAN lors de l'opération Anaconda en Pologne



"Steinmeier n'est pas un débutant ! ", relève de son côté la Rheinische Post. Il devait savoir exactement ce qu'il faisait en reprochant à l'OTAN d'aggraver la situation et de détériorer les relations avec la Russie en procédant à des démonstrations de force et en poussant des cris de guerre". C'est d'autant plus regrettable, car Steinmeier confond là ‘causes et effets', estime le quotidien de Düsseldorf qui souligne : Pour rappel, c'est la Russie qui a agressé un pays voisin, -l'Ukraine- et qui pour la première fois depuis la Seconde Guerre Mondiale a modifié par la force des frontières en Europe !"

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !