1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Victoire surprise de l'opposition en Inde

La victoire surprenante aux dires de certains de la coalition d’opposition aux élections générales en Inde n’a pas échappé aux commentateurs de la presse allemande.

Souriante, Sonia Gandhi ramène au pouvoir la célèbre dynastie familiale

Souriante, Sonia Gandhi ramène au pouvoir la célèbre dynastie familiale

D’ailleurs, Die Welt titre « l’Inde de nouveau le pays de Gandhi » avec en guise d’illustration une photo de l’Italienne souriante qui ramène ainsi au pouvoir la dynastie familiale qui a accompagné le pays pendant tant de décennies depuis son indépendance de l’Empire britannique en 1947. Même si sa nationalité d’origine a été un thème de campagne et si l’on ignore encore si elle prétendra au poste de Premier Ministre, la victoire de sa coalition d’opposition est une sensation politique qui ne peut que profiter à la plus grande démocratie de la Terre.

Une démocratie qui illumine, estime la Frankfurter Rundschau . Non pas par les couleurs des saris de la candidate, mais bien plutôt par son charisme séculaire. La dynastie est donc de retour et ce, avec un programme qui se consacre plus aux 600 millions de ruraux qu’à la classe moyenne urbaine. La réussite économique et un taux de croissance de 10 pour cent ont fait oublier au Premier Ministre sortant les véritables soucis de ses électeurs. La seule inconnue maintenant est de savoir si la coalition de Sonia Gandhi sera à même de développer un modèle de croissance offrant aux 300 millions d’hindous vivant avec moins d’un dollar par jour une possibilité de sortir de la misère.

Apparemment, souligne la Frankfurter Allgemeine Zeitung , la campagne « Shining India » du parti au pouvoir, dépeignant une Inde choyée par les chiffres du développement économique et la reconnaissance internationale, n’a pas su convaincre les électeurs, tous les jours confrontés à un fait incontournable : avec plus d’un milliard de citoyens, ce pays est encore l’un des plus sous-développés du monde, si l’on se base sur le revenu par tête d’habitant. Plus d’un quart de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté. Pour eux, la croissance économique de l’Inde n’est qu’une coquille vide.

La Süddeutsche Zeitung constate en conclusion que si la mondialisation offre de réelles chances de croissance au sous-continent indien, personne n’a encore de concept clair pour intégrer ces millions de sans-emplois dépourvus de toute perspective d’avenir. D’autant que dans toute son histoire politique, le Parti du Congrès n’a jamais vraiment pratiqué une politique essentiellement axée sur le progrès social. Aujourd’hui, le parti de Sonia Gandhi devra donc s’engager fortement dans cette direction s’il veut tenir ses promesses et ne pas décevoir ses électeurs

  • Date 14.05.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hq
  • Date 14.05.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hq
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !