1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Victoire écrasante du Hamas

Alors que les Israéliens refusent de discuter avec le Hamas, l’Union européenne continuera de soutenir l’Autorité palestinienne et Berlin reste prudent dans ses commentaires. Les journaux allemands eux aussi reviennent sur la victoire écrasante du Hamas. Et sur ce qui a poussé les Palestiniens à voter massivement pour ce mouvement islamiste.

default

« Résultat explosif en Palestine », c’est la légende qu’a choisie la Süddeutsche Zeitung pour agrémenter sa caricature. Sur le dessin : un kamikaze masqué portant une ceinture d’explosifs, qui montre un bulletin de vote.

Quand le bulletin de vote sert d’arme... la tageszeitung parle de test pour l’islamisme démocratique. Respect !, écrit la taz, qui souligne le bon déroulement du scrutin, à son avis le plus équitable qui ait eu lieu dans l’ensemble du monde arabe jusqu’à présent. Tout est bien, si ce n’est le résultat. Une fois de plus, c’est une organisation qui a peu de point commun avec une organisation démocratique qui est au pouvoir, comme en Arabie Saoudite ou en Egypte. De quoi faire peur, estime la taz, aux Israéliens, aux Américains, aux Européens, bien sûr, mais à la société palestinienne aussi. Si la tageszeitung prévoit une radicalisation de la politique palestinienne, un recul de l’émancipation féminine et une omniprésence des préceptes religieux, le journal rappelle que le Hamas n’est pas AlQaida. Le mouvement palestinien est plus prévisible. Et il va falloir qu’il prouve sa capacité à renoncer à la violence pour avoir voix au chapitre sur la scène politique internationale.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung titre sur la « fin des Abou » : Abou Ammar (autre nom du défunt Yasser Arafat), Ahmad Qorei alias Abou Ala, et du président Mahmoud Abbas, également appelé Abou Masen. La FAZ explique les résultats du scrutin par la corruption omniprésente au sein de l’OLP et du Fatah, sous la direction de Yasser Arafat comme sous Mahmoud Abbas. Les Palestiniens en ont assez de leur misère sociale et se tournent, comme les Algériens il y a quatorze ans vers les radicaux. Le quotidien de Francfort relève que les propos des dirigeants du Hamas se sont quelque peu modérés ces derniers temps. Le mouvement fait preuve de radicalisme pragmatique, ce qui ouvre peut-être la porte à des négociations en coulisse avec Israël. Les Etats-Unis et les Européens doivent accepter les résultats palestiniens, car de leur attitude dépendent aussi les efforts futurs du Hamas en vue d’une démocratisation.

  • Date 27.01.2006
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C70t
  • Date 27.01.2006
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C70t
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !