1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Viande avariée: le scandale prend de l'ampleur

Alors que plus de 200 tonnes de viande ayant dépassé la date limite de consommation ont été saisies par les services vétérinaires allemands, le scandale de la viande avariée prend des proportions préoccupantes et révèle un marché organisé depuis longtemps. Après les révélations successives qui prouvent l’étendue de ce marché à plusieurs Länder, les consommateurs réclament des mesures efficaces. Commentaires de la presse allemande :

default

Un scandale à dimension européenne, selon Die Welt : depuis son petit bureau de Gelsenkirchen, le grossiste Uwe Domenz, principal accusé, a acheté des tonnes de viande en Allemagne, au Danemark, en Espagne, au Brésil ou encore en Italie. La particularité : une marchandise bon marché, à quelques jours de la date de péremption, revendue ensuite avec une fausse étiquette. Pour Die Welt, c’est toute la branche agro-alimentaire qui subit, à cause de ce genre de gangsters, la perte de confiance des consommateurs. Le contrôle des produits d’alimentation ne peut être seulement l’affaire des Länder et des communes. Les acteurs de la branche agro-alimentaire, depuis les abattoirs jusqu’aux supermarchés, doivent comprendre que la confiance ne reviendra que s’ils assurent la qualité de leurs propres marchandises. Et le quotidien de conclure : la passerelle entre la mafia et les entreprises sérieuses existe bien. Il faut donc, en cas de moindre doute, le signaler aux autorités.

Parler d’une mafia est sans doute exagéré, considère la Süddeutsche Zeitung, mais la tentation criminelle est grande dans un système qui exige à la fois des standards de qualité et de protection sanitaire très élevés et un prix défiant toute concurrence. Pour décourager les malfaiteurs potentiels, il faudrait, comme les consommateurs le réclament, que les autorités soient tenues de publier les noms des entreprises concernées. Mais c’est exactement ce que les conservateurs de la CDU et les libéraux du FDP ont empêché lors du vote par le Bundesrat de la loi d’information aux consommateurs. Une erreur, selon la SZ, qui rappelle également que le programme agricole de la CDU et de la CSU visait à diminuer le contrôle de l’Etat sur les produits alimentaires au profit des industriels de la branche agro-alimentaire. Une confiance aveugle qui suppose une certaine audace, conclut le quotidien.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung quant à elle, rappelle que c’est le quatrième scandale de ce type cette année. Selon le quotidien, renforcer les contrôles ne changerait rien. Etant donnée l’énorme pression des prix, la tentation est bien trop grande d’écouler les restes en substituant l’étiquette. Par ailleurs, les consom­mateurs ont leur responsabilité dans ce genre de scandale : ceux qui considèrent que l’on doit pouvoir acheter des produits alimentaires de qualité dans des magasins à un euro ne devraient pas s’étonner que leur viande hachée provienne de plusieurs pays, résultat du mélange de plusieurs cargaisons à bas prix. Conclusion : on trouve de la viande également chez le boucher, qui peut dire très exactement d’où vient la côtelette qu’il vous vend.

  • Date 25.11.2005
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C71b
  • Date 25.11.2005
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C71b
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !