1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Vers une réorientation de la politique étrangère ?

L'Allemagne doit-elle oui ou non livrer des armes aux combattants kurdes dans le nord de l'Irak ? Le débat agite une fois encore les journaux ce vendredi. Il est aussi question des violences à Ferguson, aux Etats-Unis.

Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a annoncé vendredi qu'il allait se rendre dans le nord de l'Irak pour évaluer la situation sur place.

Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a annoncé vendredi qu'il allait se rendre dans le nord de l'Irak pour évaluer la situation sur place.

Pour die Welt, la situation dans le nord de l'Irak où des milliers de chrétiens et de membres de la minorité kurdophone yazidie sont menacés par les islamistes, impose une réaction forte et responsable des autorités allemandes. Le gouvernement a certes changé de position en quelques jours, admettant qu'il ne pouvait complètement exclure de livrer des armes aux combattants kurdes. Mais le journal estime que Berlin pourrait afficher encore un peu plus de détermination dans cette affaire, à l'image de la France, la Grande-Bretagne ou les Etats-Unis. Les Allemands souffrent aujourd'hui encore d'un problème de crédibilité lorsqu'il s'agit d'intervenir à l'étranger. Ce problème s'est encore renforcé en 2011, lorsque Berlin a refusé d'intervenir militairement en Libye. Ce serait une bonne chose, conclut le quotidien, si dans le cas de l'Irak, l'Allemagne occupait un peu plus le devant de la scène.

Selon les derniers sondages, remarque die tagezeitung une majorité de la population allemande semble approuver une intervention militaire dans le nord de l'Irak ainsi que des livraisons d'armes. Ils approuvent autrement dit une réorientation de la politique étrangère de leur pays. Le quotidien, traditionnellement plutôt pacifiste, n'est pas contre, mais estime que cette réorientation n'a de sens que si elle se fait dans un cadre européen. Un principe qui devrait d'ailleurs valoir pour tous les Etats membres, dont la France et la Grande-Bretagne, qui souvent ont du mal à demander l'avis de leurs partenaires.

La petite ville de Ferguson est depuis plusieurs jours le théâtre d'émeutes et de manifestations

La petite ville de Ferguson est depuis plusieurs jours le théâtre d'émeutes et de manifestations

Le spectre du racisme

La Frankfurter Allgemeine Zeitung estime également que l'Allemagne devrait se montrer un peu plus convaincante et convaincue en ce qui concerne l'Irak. Après tout, c'est aussi dans son intérêt que le Moyen-Orient ne se transforme pas en une région livrée aux terroristes. Le journal revient également sur les violences dans la petite ville de Ferguson, dans le Missouri. Des violences liées au meurtre, samedi dernier, d'un jeune Noir tué par un policier blanc. Une affaire qui a ravivé le débat sur le racisme aux Etats-Unis et ce au moment même où Washington doit présenter devant un comité de l'Onu ses progrès dans le domaine. Pour le journal, il faudra cependant plus qu'un président noir et quelques bons mots pour faire évoluer la situation.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !