1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

9 ans de prison pour Ahmad Al Faqi Al Mahdi

Verdict clément pour le djihadiste Al Mahdi

Le djihadiste malien Ahmad Al Faqi Al Mahdi est désormais fixé sur son sort judiciaire. Il écope de neuf ans de prison pour destruction de monuments culturels à Tombouctou.

Le  procès s'est achevé ce mardi à La Haye avec le verdict de la cour. C'est lors d'une audience qui a duré environ 45 minutes que les juges chargés du procès du djihadiste ont livré le verdict. Le juge Raul Pangalangan :
 

" M. Al Mahdi, la chambre vous condamne à neuf ans d'emprisonnement. Conformément à la jurisprudence, la cour ordonne que le temps écoulé depuis votre arrestation le 18 septembre 2015, soit déduit de la durée de cette peine."

Le procès aura duré en tout un mois et quelques jours. Parce que l'accusé a plaidé coupable, cela a accéléré la procédure. En reconnaissant Ahmad Al Faqi Al Mahdi coupable, la cour a tout de même retenu des circonstances atténuantes, d'où la peine de neuf ans. Les juges ont par exemple noté sa coopération, son empathie pour les victimes et ses remords.

Pour Drawi Assékou Maiga, le Maire Adjoint de Tombouctou, la peine prononcée est trop faible :

Déception à Tombouctou

"Cette peine, elle n'est pas à la hauteur du forfait. Comme vous le savez, Tombouctou, c'est une ville de culture. Or la culture humanise l'homme. C'est encré dans le coeur des Tombouctiens que le pardon existe. Mais en toute chose il faut que l'homme soit puni à l'aune de ce qu'il a commis."

L'opinion de cette autorité locale de Tombouctou est un peu répandue dans le pays. Ce que comprend Katja Müller, représentante résidente de la Fondation Friedrich Ebert à Bamako :

"Pour eux c'est un peu dificile de comprendre pourquoi la communauté internationale à travers ce procès se focalise sur les crimes de la destruction de l'héritage culturel du Mali et pas aussi sur d'autres crimes commis par les terroristes et commis par Al Faqi Al Mahdi. »

Pas sûr que la défense d'Al Mahdi fasse appel du jugement. Car c'est bien en vertu d'un accord avec la défense que l'accusation a requis entre 9 et 11 ans de détention. Al Mahdi s'est engagé à ne pas interjeter appel si la peine décidée par les juges se situe dans cette échelle.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !