1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Ventes d'armes allemandes

L'Allemagne reste dans le peloton de tête des pays exportateurs d'armes. Selon le dernier rapport officiel du gouvernement allemand, les ventes d'armes ont atteint en 2005 la somme de 1,6 milliard d'euros. Un record qui a incité les églises, catholique et protestante, à réagir, Marie-Ange Pioerron.

Sans surprise la réaction des deux grandes églises allemandes est plutôt négative. 1,6 milliard d'euros pour 2005 - cela signifie qu'en valeur les exportations d'armes allemandes ont augmenté l'an passé de 40% par rapport à l'année précédente. Accroissement également du volume des autorisations d'exportation de biens d'armement, puisqu'il est passé de 3,8 milliards d'euros en 2004 à 4,2 milliards en 2005. Stephan Reimers, prélat de l'église protestante :

" Le gouvernement fédéral interprète ces chiffres comme l'expression d'une politique restrictive en matière d'exportations d'armes. Je le consteste fermement. Cette interprétation est démentie non seulement par le montant des exportations en valeur absolue, mais plus encore par la structure des exportations et des pays destinataires ".

L'Allemagne compte parmi les cinq principaux exportateurs d'armes au monde, même si elle arrive loin derrière la Russie et les Etats-Unis. Comme elles l'ont souligné à Berlin, les églises s'inquiètent notamment de la hausse des ventes d'armes à des pays en développement qui parallèlement reçoivent une aide publique au développement. Et elles dénoncent l'abandon par le gouvernement du principe interdisant les livraisons d'armes dans les zones de tension. Un exemple : en juillet dernier le gouvernement a autorisé la livraison de véhicules blindés à Israël.

Dans 46 cas, relèvent par ailleurs les églises, des armes allemandes ont été exportées vers des pays qui violent les droits de l'homme ou qui connaissent des conflits internes. Et cela bien que l'Allemagne ait adopté le code de conduite édicté par l'Union européenne pour les exportations d'armes. Un code qui n'est encore que facultatif, et c'est la raison pour laquelle les églises attendent de l'Allemagne qu'elle s'emploie à le rendre contraignant lorsqu'elle exercera la présidence de l'Union européenne pendant les six premiers mois de l'année prochaine.