1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Vent de contestation au Bénin

Alors qu’après les législatives, le Bénin se prépare pour des élections municipales, communales et locales le 31 mai prochain, on assiste ces derniers jours à un mouvement de mécontentement dans le pays.

Écouter l'audio 02:07

« A l’étape où l'on est, on sait que le peuple béninois n’a plus confiance en ses dirigeants….. » Isidore Ormel Tokou

Le président Thomas Boni Yayi fait l'objet de vives critiques de la part de l'opposition.

Mercredi à Cotonou une marche de l'opposition a été réprimée dans la matinée. Cette marche faisait suite à un mouvement de protestation lundi contre une tentative d’interpellation du député opposant Candide Azanaï. Le président Boni Yayi avait déposé une plainte contre lui pour, entre autres, incitation à la haine et atteinte à la personne du chef de l'Etat. Sous la pression de la rue, la plainte a été retirée. Mais les troubles persistent. La marche d’hier était autorisée par la mairie de Cotonou alors que le ministre de l'Intérieur avait interdit toute manifestation jusqu'à la fin du processus électoral.

Pour Isidore Ormel Tokou, éditorialiste pour le groupe de presse « Le Matinal » au Bénin, il est évident que l’opposition profite de ces manifestations pour mettre la pression sur le pouvoir, mais ce dernier a aussi sa part de responsabilité. Ecoutez ci-dessus son analyse de la situation socio-politique dans le pays.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !