Venezuela : l′opposition marque des points | International | DW | 27.09.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Venezuela : l'opposition marque des points

Des élections législatives avaient lieu dimanche au Venezuela. Le parti du président Hugo Chavez, au pouvoir depuis douze ans, sort vainqueur du scrutin, mais l'opposition réussit une percée importante.

default

Satisfaction dans les rangs de l'opposition à l'annonce des résultats

Selon les résultats partiels des autorités électorales, la formation du président Chavez, le PSUV, le Parti socialiste uni du Venezuela, a remporté dimanche 94 sièges sur les 165 que compte le Parlement. De son côté, l'opposition, toutes tendances confondues, obtient 62 sièges.

Wahlen Venezuela Caracas Hugo Chavez

Le président Hugo Chavez est de plus en plus impopulaire

Hugo Chavez, qui a été omniprésent pendant la campagne, parle d'une « solide victoire », suffisante pour « continuer à approfondir le Socialisme bolivarien et démocratique ». Et il s'est félicité d'un taux de participation qui dépasse les 66% :

« L'importante participation reflète la maturité du peuple… de la démocratie bolivarienne… de la démocratie participative que nous sommes en train de créer. »

Mais derrière cette satisfaction affichée, c'est un revers pour le leader vénézuélien. Il espérait obtenir au moins 110 sièges, ce qui lui aurait permis de légiférer les mains libres, comme il en a pris l'habitude. Il avait d'ailleurs modifié le découpage électoral dans ce sens. Mais cela n'a pas suffit.

Un pays en crise

Malgré un soutien des classes populaires qui reste très fort, le mécontentement a gagné une partie de la population. Après douze ans de présidence Chavez, le Venezuela traverse une mauvaise passe. L'inflation atteint 30%, l'économie est en récession malgré la manne pétrolière, la criminalité est extrêmement préoccupante, faisant du pays et surtout de Caracas, la capitale, l'un des endroits les plus dangereux d'Amérique latine.

Wahlen Venezuela Caracas Wähler Schlange

L'élection a lieu dans un contexte de crise, marqué par l'inflation et l'insécurité

Toutefois, cette élection ne remet pas en cause la domination politique d'Hugo Chavez. D'ailleurs, le président pourrait faire en sorte de limiter à l'avenir le pouvoir du Parlement en réaction à la percée de l'opposition. La nouvelle chambre ne prendra ses fonctions qu'en janvier.

Quoi qu'il en soit, l'opposition sort renforcée de ce scrutin alors qu'elle avait choisi le boycott pur et simple en 2005. Pour elle comme pour Hugo Chavez, le grand rendez-vous est désormais la présidentielle en 2012.

Auteur : Sébastien Martineau
Edition : Georges Ibrahim Tounkara

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !