1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

Vendredi de mobilisation en Egypte

Des milliers d’Egyptiens continuent d’appeler au départ d’Hosni Moubarak. Au Caire, de violents affrontements ont eu lieu ces derniers jours entre partisans et opposants au chef de l’Etat.

default

Les opposants espèrent que cette journée sera le "Jour du départ" de Moubarak

La pression s’accentue sur le régime d’Hosni Moubarak. Malgré la répression féroce et les multiples arrestations, la mobilisation ne faiblit pas.

« Ce n'est pas seulement une révolte qui vise à renverser le régime. Il y va de notre dignité d’humains. Nous réclamons que justice soit faite ; il faut punir ceux qui ont commis des crimes affreux sur la place Tarhir au Caire. »

Des dizaines de milliers de personnes se sont réunies sur cette place, centre névralgique de la capitale et de la contestation, pour prier ce matin.

Ägypten Proteste in Kairo auf dem Tahrir Platz

Ces deux derniers jours, selon la Croix Rouge, au moins 900 personnes ont été blessées, et neuf autres tuées, or le personnel médical est parfois empêché de secourir les victimes des affrontements. Les interpellations se multiplient, les journalistes étrangers sont agressés, arrêtés, soumis à des interrogatoires musclés, leur matériel est réquisitionné.

L’armée a réaffirmé qu’elle ne tirerait pas sur les manifestants. Hier soir, le nouveau vice-président a de nouveau tenté de calmer le jeu en assurant qu’Hosni Moubarak ne serait pas candidat à sa propre succession. Hosni Moubarak qui a affirmé dans une interview à la chaîne ABC qu’il en avait « assez d’être président » mais qu’il avait peur, s’il quittait le pouvoir maintenant, que le pays ne « sombre dans le chaos ».

Muslimbrüderschaft in Ägypten

Le pouvoir a invité les Frères musulmans, principale force d’opposition du pays, au dialogue. Leur guide suprême a fait savoir ce matin qu’il était prêt au dialogue avec le vice-président, mais uniquement APRÈS le départ de Hosni Moubarak.

Côté diplomatique, le New York Times a révélé que les Etats-Unis redoublaient d’efforts, pour négocier en sous-main le départ immédiat du chef de l’Etat égyptien.

Auteur: Sandrine Blanchard
Edition: Jean-Michel Bos

La rédaction vous recommande