1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Veilleur d'élections

A l'approche des législatives de dimanche, la méfiance règne dans un pays plus divisé que jamais. Une organisation de bénévoles milite pour un scrutin transparent tout en rassemblant des citoyens de tous bords.

Sercan Celebi, le fondateur de l'organisation Oy ve Ötesi

Sercan Celebi, le fondateur de l'organisation "Oy ve Ötesi"

Quartier de Kadiköy, Istanbul. Doucement mais sûrement, la salle se remplit. Aujourd'hui il ne s'agit pas d'un mariage, comme souvent en ces lieux, mais de démocratie. Sercan Celebi saisit le micro et monte sur scène. Par la suite, il explique le pourquoi du comment : "Il a toujours été question de truquages, de manipulations, de sacs et d'urnes qui disparaissent etc. Nous, nous disons : regardons tout cela de notre point de vue de société civile, d'un point de vue totalement impartial et concentrons-nous sur le processus plutôt que sur l'issue des élections"

Un pays que l'on ne reconnaît plus

"Oy ve Ötesi" - "Elections et plus" c'est le nom de l'organisation à laquelle Sercan Celebi consacre désormais tout son temps. Son équipe cherche à réunir au moins 70.000 observateurs électoraux d'ici dimanche pour surveiller le scrutin dans plus de la moitié des bureaux électoraux du pays. Ces volontaires sont motivés par la peur et l'insécurité. Souvent, ils disent ne plus reconnaître leur Turquie. Et craignent pour l'avenir de leurs enfants.

Pour Selin Kori, le fait même que les électeurs craignent des fraudes est déjà un problème.

Pour Selin Kori, le fait même que les électeurs craignent des fraudes est déjà un problème.

Dans la centrale de l'organisation "Elections et plus", le téléphone n'arrête pas de sonner. L'inquiétude est grande, de nombreux Turcs craignent des fraudes. C'est pourquoi l'organisation rassemble des militants très divers. Selin Kori : "Qui sont-ils ? Il y a des gens de tous les bords sociaux et politiques. Peu importe l'âge, le milieu social, le revenu et même le parti pour qui l'on vote. Nous avons vraiment de tout. L'essentiel c'est d'adhérer à nos valeurs et celles-ci sont au-dessus de toutes les idéologies politiques."

Pas que des amis

L'organisation se dit transparente, indépendante et au-dessus des partis. Dimanche, les volontaires surveilleront les urnes, vérifieront que les enveloppes de vote sont bien fermées, que les électeurs ne votent pas deux fois ... puis ils compteront chacune des voix avant d'envoyer leurs résultats à la centrale à Istanbul qui les comparera alors avec les résultats officiels. Une tâche gigantesque qui attire aussi de plus en plus d'attaques à l'approche du scrutin. Certains médias proches du pouvoir ont accusé "Elections et plus" d'être proche de milieux terroristes, notamment le parti des combattants kurdes du PKK.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !