1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Vague d'exil en Italie

Etranglés par la crise, les Italiens prennent de plus en plus le chemin de l'exil. Très peu s'en vont en Amérique latine ou en Afrique : la plupart des candidats au départ préfèrent s'installer dans les pays voisins.

Les départs se multiplient en Italie

Les départs se multiplient en Italie

Etranglés par la crise qui favorise la montée du chômage, les Italiens, et notamment les jeunes, prennent de plus en plus le chemin de l'exil. Très peu s'en vont en Amérique latine ou en Afrique ; la plupart des candidats au départ préfèrent s'installer dans les pays voisins comme la Suisse ou l'Allemagne.

Face à un avenir qui ressemble de plus en plus à un énorme point d'interrogation, les Italiens quittent leur pays. Dans la péninsule, on appelle cela la fuite des futurs talents, puisque ce sont notamment les jeunes, particulièrement pénalisés par la montée du chômage alimenté par la crise, qui décident de s'en aller.

Chômage à la hausse

La crise de l'euro a profondément ébranlé l'Italie

La crise de l'euro a profondément ébranlé l'Italie

Pour preuve, les chiffres publiés en ce début de semaine par l'institut national des statistiques qui affirme que le taux de chômage des jeunes Italiens frôle la barre des 32% dans le sud de la botte. Alors comme ces Italiens qui abandonnaient la péninsule au début du siècle dernier pour tenter de faire fortune en Amérique du nord, les jeunes s'en vont. L'an dernier, quatre vingt mille Italiens sont partis, soit 20% de plus que l'année précédente. Une véritable hémorragie pour la société italienne, se désolent les sociologues, qui parlent de perte irréparable pour l'avenir et le développement de la péninsule.

Vers les pays voisins

Si une petite partie des candidats à l'exil professionnel optent pour l'Amérique du Sud ou l'Afrique, la plupart en revanche s'installent dans les pays voisins. Comme la Suisse, ou encore l'Allemagne où les salaires sont nettement plus élevés qu'en Italie. Comme les possibilités de faire carrière par ailleurs. Reste que remplir une valise et acheter un billet d'avion ne suffit plus pour faire fortune, les pays d'accueil situés en Europe n'étant pas prêts à accueillir tout le monde à bras ouverts. Pour s'insérer, les candidats doivent avoir au moins un diplôme universitaire et faire preuve de flexibilité en matière d'horaires.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !