1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Vague de violences dans l'ouest de l'Ouganda

En Ouganda, des hommes armés ont attaqué des casernes, des commissariats et un poste de contrôle de la police. Le bilan fait état d'une soixantaine de morts.

Photo d'une opération contre les rebelles ougandais de l'ADF, datée du 31 décembre 2013.

Photo d'une opération contre les rebelles ougandais de l'ADF, datée du 31 décembre 2013.

Près de 50 personnes ont été tuées samedi lors d'affrontements dans l'ouest de l'Ouganda, à Bundibugyo, près de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC). L'annonce a été faite dimanche par le porte-parole de l'armée. 41 assaillants d'une caserne ont été tués par l'armée. Trois soldats et trois membres d'une même famille ont aussi trouvé la mort.

Dans le même temps, des hommes armés ont tué 17 personnes en attaquant trois commissariats de police et une caserne, toujours dans l'ouest du pays. Le porte-parole de la police a déclaré de son côté qu'un officier a été tué dans le district de Kasese samedi lors de l'assaut d'un poste-contrôle de la police.

Violences entre chrétiens et musulmans

Les raisons de ces violences ne sont pas connues, mais la région a été récemment le théâtre d'affrontements entre chrétiens et musulmans. C'est également une zone où le groupe rebelle islamiste ougandais, les Forces démocratiques alliées (ADF), est actif. Selon le journal ougandais New Vision, le bilan global des violences de samedi dépasse les 50 morts et des forces de sécurité supplémentaires ont été déployées en renfort dans la région. L'armée assure que les attaques à Kasese et à Bundibugyo sont liées à des différends tribaux, et pas à l'ADF.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !