1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

USA : la puissance des armes

Les journaux commentent entre autres la tuerie de vendredi et le problème de l'accès aux armes aux Etats-Unis. Un autre sujet fait son retour en Une : la Grèce et le scénario d'une faillite de plus en plus probable.

La plupart des quotidiens relayent une information de l'hebdomadaire Der Spiegel selon laquelle le Fonds monétaire international ne serait plus disposé à aider la Grèce. Cette décision pourrait être lourde de conséquences, estime la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Le FMI est l'un des trois membres de la troïka qui surveille les efforts d'Athènes en vue de réduire son déficit en contrepartie d'un soutien financier. S'il se retire, certains pays européens refuseront de voter des aides supplémentaires.

Le temps est compté pour la Grèce selon la presse

Le temps est compté pour la Grèce selon la presse

Le problème, explique la Süddeutsche Zeitung, c'est que le blocage politique du printemps a considérablement retardé l'application des promesses de rigueur en Grèce. Conséquence : le déficit s'est de nouveau creusé. Et pour combler ce nouveau trou, il faudrait soit encore plus de rigueur, soit encore plus de milliards européens. Comme ni l'un ni l'autre ne semble réalisable, le gouvernement d'Antonis Samaras va devoir déclarer la faillite, prédit le journal.

A propos de la tuerie d'Aurora, Die Welt dresse un parallèle avec les attentats d'Utøya et d'Oslo commémorés en Norvège ce week-end. Presque un an jour pour jour après l'assassinat de 77 personnes par Anders Behring Breivik, le monde est à nouveau choqué par un massacre commis de sang-froid. Et pour le quotidien, ce massacre, qui a coûté la vie à douze personnes, dont une fillette de six ans, montre que le contrôle des armes est trop laxiste aux États-Unis.

Le tueur présumé, James Holmes, 24 ans, aurait tout planifié

Le tueur présumé, James Holmes, 24 ans, aurait tout planifié

S'il y a de bons arguments pour autoriser la détention d'armes à feu, cela ne doit pas signifier pour autant qu'il faille renoncer à ficher les armes vendues. Certes, durcir les lois sur le port d'arme n'empêchera pas tous les crimes, mais cela pourrait réduire le nombre de ce genre de massacres.

On peut parier que le bain de sang du Colorado ne changera rien aux lois sur les armes, déplore pour sa part die tageszeitung. Le lobby de la National Rifle Association (NRA) est bien trop puissant et les responsables politiques bien trop faibles pour oser se frotter à elle. Après chaque massacre, des voix s'élevent pour réclamer un meilleur contrôle, mais aussitôt, la NRA dénonce une récupération politique. Son principal argument est de dire que restreindre l'accès aux armes à l'honnête citoyen n'empêchera pas le criminel de s'en procurer. Mais selon la taz, le fait de pouvoir s'acheter une arme au magasin du coin est en soi un pousse-au-crime.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !