USA : accord sur la dette | International | DW | 01.08.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

USA : accord sur la dette

Le président Barack Obama et le Congrès se sont entendus pour relever le plafond de la dette américaine qui se monte à 14 294 milliards de dollars. Mesure accompagnée d'importantes réductions budgétaires.

default

Compromis in extremis entre Barack Obama et le Congrès pour éviter que la première puissance économique mondiale se retrouve en situation de défaut de paiement - c'est-à-dire notamment que les Etats-Unis ne soient plus en mesure de payer les intérêts de leurs emprunts. Or, 60% du budget américain est couvert par l'emprunt.

14 294 milliards de dollars

C'est le plafond actuel de la dette américaine. Limite déjà atteinte, qui a été relevée de près de deux millions et demi de milliards de dollars jusqu'à fin 2012 – et ce pour permettre au Trésor de continuer à emprunter. L'accord porte sur une réduction de 1000 milliards de dollars environ des dépenses publiques sur dix ans. Une commission devra par ailleurs déterminer les moyens de réduire le déficit fédéral d'au moins 1500 milliards de dollars supplémentaires.

US-Präsident Obama verkündet Einigung im US-Schuldenstreit

Barack Obama annonce le compromis intervenu dimanche soir

Pas de quoi réjouir Barack Obama, car les importantes mesures d'austérité prévues dans l'accord restent encore à trouver. Cela dit, le relèvement du plafond de la dette permet au président démocrate de tenir jusqu'en 2013, c'est-à-dire jusqu'aux prochaines élections. Sa réaction est donc positive :

« J'appelle les membres de tous les partis à prendre la bonne décision, c'est-à-dire valider ce vote dans les plus brefs délais. »

Un vote au Congrès avant mardi soir

Le compromis intervenu hier soir doit en effet encore être soumis au vote du Sénat et de la Chambre des représentants. L'aile gauche du parti démocrate souhaitait des hausses d'impôts sur les foyers les plus fortunés. L'aile droite des républicains aurait préféré une augmentation du plafond de la dette sur plusieurs mois seulement, et non jusqu'en 2013. Le compromis sera sans doute validé par les modérés des deux partis. La croissance américaine est actuellement au plus bas avec seulement 1,3%. Le chômage plafonne quant à lui à 9,2% de la population active.

Auteur : Carine Debrabandère, dpa, afp
Edition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !