1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Une violence inouïe au Kasaï, selon MSF

"Il y a eu de telles violences que même les oiseaux ont arrêté de chanter", assure la présidente internationale de Médecins sans frontières, Joanne Liu, qui a séjourné dans le Kasaï, en RDC.

Écouter l'audio 00:39

"C'est une tragédie absolue" (Joanne Liu, MSF)

Joanne Liu, présidente internationale de Médecins sans frontières, est de retour d'une mission d'observation à Kananga, dans la province du Kasaï-Central en RDC.

Les violences entre miliciens et soldats ont causé depuis un an la mort de plus de 3.000 personnes d'après l'Église catholique, et environ 1,4 million de personnes ont fui leurs foyers selon l'ONU.

Dans la capitale du Kasaï-Central, MSF gère 50 lits en traumatologie à l'hôpital mais aussi une clinique mobile qui circule dans les campagnes quand la sécurité le permet.

"C'est une tragédie absolue, avec un tel pic de violences, des besoins aigus et une réponse qui tarde à venir", explique Joanne Liu.

"Beaucoup d'endroits ne sont pas encore accessibles. Quand j'étais dans la clinique mobile avec mes collègues et que je demandais aux gens : 'Racontez-moi ce qui s'est passé', ce que j'entendais souvent, c'est que le village tombait dans une spirale de violences. Les habitants ont été tués, ont subi des abus sexuels. Vraiment terrible. Mais le plus choquant a été quand un homme m'a dit : 'Il y a eu un tel degré de violences que les oiseaux ont arrêté de chanter pendant plusieurs jours'."

Par ailleurs, l'ONU a défendu mercredi à Kinshasa son intervention dans la région du Kasaï, une année après l'éclatement des violences dans cette région du centre du pays.

La Monusco a ouvert des implantations à Tshikapa, Kananga, Mbuji-Mayi et dispose d'environ "450 hommes" dans la région. La mission onusienne a aussi appelé les autorités congolaises à mieux assurer la sécurité de la population.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !