1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Une vidéo qui suscite la polémique

Les autorités irakiennes ont décidé d’ouvrir une enquête pour savoir qui est l’auteur de la vidéo de la pendaison de Saddam Hussein. Des images qui montrent l’intégralité de l’exécution et qui ont été diffusées sur internet dès dimanche. Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki s’est dit déterminé à punir l'auteur de cette vidéo pirate, probablement tournée avec un téléphone portable. La presse allemande revient ce matin sur la polémique qui entoure l’exécution de l’ancien raïs.

L'exécution de Saddam Hussein à la Une de nombreux journaux internationaux

L'exécution de Saddam Hussein à la Une de nombreux journaux internationaux

Pour la Frankfurter Rundschau, les circonstances de l’exécution, durant laquelle Saddam Hussein a été humilié par les cris infamants de certains témoins, risquent de réduire à néant les efforts de Nouri al-Maliki pour réconcilier le pays.

Die Welt

n’est pas très optimiste non plus. Le journal rappelle qu’Essat Ibrahim, l’ancien vice-président de Saddam Hussein a d’ores et déjà appelé à la guerre sainte et à la « libération de la patrie », tandis que des sunnites continuent de protester en masse, dans différents pays, contre la pendaison de l’ancien raïs irakien.

La Süddeutsche Zeitung écrit pour sa part que la pendaison du dictateur est condamnable, de l’avis de beaucoup, parce qu’ils estiment que la mort ne peut pas être une punition, même pour les pires bourreaux. Peut-être, se demande la SZ, que dans une société minée par la violence comme l’Irak, l’abolition de la peine capitale et l’instauration de la prison à perpétuité auraient eu un impact plus important sur les esprits. Dans un autre article, le quotidien écrit que les images de l’exécution font montre de plus de hargne encore que les cris des bourreaux qu’elles laissent entendre. Une hargne qui n’est pas seulement dirigée contre Saddam Hussein, mais bel et bien contre l’actuel gouvernement irakien, puisque la vidéo prouve que les autorités ne sont même pas capables de contrôler un dossier aussi sensible que la mort du dictateur.

Des médias sérieux tels que la BBC ont diffusé eux aussi des extraits de l’exécution, à l’exception cependant des quelques secondes de la mort, constate la tageszeitung. Le journal ironise sur les valeurs partagées par tous les pays occidentaux, des valeurs qui ont ressurgi à l’occasion de l’exécution de Saddam Hussein. S’agirait-il du rejet unanime de la peine de mort ? s’interroge la taz. Non, quand même pas ! Alors peut-être du respect de la dignité des prisonniers, quel que soit leur statut et les crimes qui leur sont reprochés ? Si on veut, poursuit le journal. Mais quels sont donc les minima moraux sur lesquels s’accorde le monde libre ? Eh bien sur le fait que, durant une exécution, personne ne devrait être autorisé à garder sur lui... son téléphone portable.

---

L’un des avocats de l’ancien président irakien a réclamé hier une enquête des Nations Unies sur les conditions de l’exécution de son client.

  • Date 03.01.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2i4
  • Date 03.01.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2i4
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !