1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Une terreur appelée "Reichsbürger"

En Allemagne, le procès d'un homme de 49 ans et membre présumé du groupe de droite radical "Reichsbürger" a débuté ce mardi. Ce groupe suscite les craintes des services de renseignements et rejette l'autorité de l'Etat.

Que reproche-t-on principalement à Wolfgang P. (49 ans)? D'avoir tendu une embuscade meurtrière aux agents de la police venus perquisitionner son domicile le 19 octobre 2016 à 6H du matin. Pour le parquet, l'homme était conscient de ses actes et était équipé de gilets pare-balle pour s'opposer à la saisie de la trentaine d'armes en sa possession.

Une thèse balayée par la défense. L'avocate Susanne Koller affirme que son client est innocent et met en cause le professionnalisme des policiers. La justice se donne jusqu'à la mi-octobre pour tirer l'affaire au clair.

Au début du procès ce mardi, l'accusé n'a pas dit beaucoup de choses sur son appartenance supposée au groupe "Reichsbürger". Cette organisation revendique plus de douze mille membres dont certains seraient même tapis dans les rangs de la police allemande.

Le groupe est présenté comme ultra-nationaliste avec des penchants antisémites et xénophobes. Il fonde sa principale caractéristique sur la théorie du complot. Ce groupe dément toute existence légale à la République Fédérale d'Allemagne tel qu'elle est connue aujourd'hui. Pour les "Reichsbürger", depuis la fin de la seconde guerre mondiale, il n'y a jamais eu de traité de paix entre l'Allemagne et les Alliés. D'où leur conviction que le pays est toujours sous occupation et que les frontières exactes sont celles de l'époque du Reich, c'est-à-dire en 1937.

Autre caractéristique des "Reichsbürger": ils refusent de se soumettre à la constitution allemande et de payer l'impôt. D'après les services de renseignements allemands, ce groupe ainsi que d'autres partageant les mêmes idéologies pourraient être à l'origine d'actes de terrorisme violents.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !