1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Une soirée douillette

Les journaux commentent le duel télévisé entre Angela Merkel et Frank-Walter Steinmeier. Les éditorialistes se montrent pour la plupart critiques envers cette joute verbale jugée peu convaincante.

default

Le du(o)el des candidats à la chancellerie

C'était plus un duo qu'un duel, commente ainsi la Süddeutsche Zeitung, avec de la ouate plutôt que des sabres et des pistolets. Mais pourquoi Angela Merkel et Frank-Walter Steinmeier auraient-ils dévalorisé le travail accompli ensemble ces quatre dernières années ? D'autant plus qu'ils ne peuvent pas exclure de gouverner à nouveau ensemble après le 27 septembre. Quant à savoir qui a remporté la partie... Steinmeier a été certainement meilleur que ne l'attendaient ses propres partisans, un peu plus offensif sans être polémique, plus souverain que combatif, sympathique. La chancelière, elle, a étonné par son attitude défensive, son air grognon et l'impression que cette mise en scène ne lui plaisait pas particulièrement.

Deutschland Wahl Das TV Duell

Angela Merkel a un air un peu pincé quand son adversaire prend la parole

Ce fut un duel magnifique, analyse la Frankfurter Rundschau, un brin ironique. C'est la première fois dans l'histoire de la télévision allemande, et même dans la politique allemande, que des négociations de coalition ont eu lieu en direct devant vingt millions de téléspectateurs. Si on avait prolongé le duel, les deux protagonistes auraient pu aussi régler la question des fauteuils ministériels. Le mot central de ce débat était "nous". Et avec ce "nous", Madame Merkel et Monsieur Steinmeier ne désignaient pas leurs partis, mais eux-mêmes. Ni l'un ni l'autre ne sont intéressés à former une autre coalition que la leur. C'est cela qui est ressorti avec le plus d'évidence.

Deutschland Wahl Das TV Duell

Les quatre présentateurs n'avaient pas la langue dans leur poche

Le quotidien populaire au plus grand tirage, la BILD, reprend en titre le slogan quelque peu éculé de Barack Obama : "Yes we gähn", qu'on pourrait traduire par "Oui, on baille". Le journal s'arrête sur l'attitude des présentateurs qui n'ont pas hésité à couper la parole à leurs invités, et à lancer des petites phrases telles que : "vous avez l'air d'un vieux couple très harmonieux" ou encore le "duo plus que duel" repris par la Süddeutsche Zeitung. Finalement, résume BILD, on avait quatre présentateurs culottés et deux adversaires qui n'osaient pas se faire du mal.

Deutschland Wahl Das TV Duell

Les deux adversaires peuvent continuer à se serrer la main même après le duel

Pour les Stuttgarter Nachrichten, ce sont surtout les téléspectateurs qui ont perdu, en premier lieu leur temps et certains sans doute aussi leur patience ou leur croyance dans la culture de débat qui fait la richesse démocratique de la politique allemande. Angela Merkel, de son côté, sort gagnante pour la seule raison qu'elle n'a pas perdu. Mais les vrais vainqueurs de cette soirée, ce sont ceux qui n'ont pas été invités dans ce studio de télévision : les électeurs à la recherche d'alternatives, de positions claires au lieu de cette soupe consensuelle, vont peut-être aller voir du côté des Verts, des libéraux et de la gauche radicale.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !