1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Une présidentielle sans apport extérieur au Togo

Tout comme lors des dernières législatives, la présidentielle est financée par le gouvernement sans apport extérieur. Un gage d’indépendance selon les autorités, mais pour l’opposition, c’est un arbre qui cache la forêt.

Écouter l'audio 02:05

"Pour l’opposition, c’est un arbre qui cache la forêt"

Pour le ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara pour, il y va de la responsabilité du gouvernement de mobiliser les moyens en vue d’une élection crédible. Ecoutez ci-dessus l’audio en cliquant sur l’image.

L’universitaire Anicet Mobé, lui, salue la décision de financer sur fonds propres ces élections, mais à condition que le scrutin soit crédible. De son côté, l’opposition togolaise continue d’exiger des réformes constitutionnelles et institutionnelles avant la tenue du scrutin.

L’Allemagne a offert 160 millions de FCFA pour financer la formation des autorités administratives et coutumières en matière de neutralité et d’équité. Ce projet sera mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le Développement à deux mois du scrutin présidentiel.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !