1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Une personne sur cinq d'origine étrangère en Allemagne

La société allemande est en pleine évolution : il y a de moins en moins de mariages et de plus en plus de familles monoparentales ou reconstituées, c’est ce que montrent les chiffres recueillis par l’office fédéral allemand des statistiques lors d’un micro-recensement de la population. Un recensement qui donne également des indications sur l’état de santé des Allemands – la moitié souffre de surpoids, un quart d’entre eux sont des fumeurs – mais aussi sur la composition de la population vivant en Allemagne. Selon l’office des statistiques, une personne sur cinq est soit étrangère soit d’origine étrangère. Et c’est ce qui intéresse particulièrement les journaux allemands.

Pour la Tageszeitung, il s’agit là d’un progrès, quand les hommes politiques se donnent la peine d’appuyer leurs arguments avec des statistiques. L’opinion publique a ainsi enfin l’impression que la politique a quelque chose à voir avec la réalité. Pendant des années, il a par exemple suffit d’affirmer que l’Allemagne n’était pas un pays d’immigration pour refuser toute chance d’intégration aux étrangers présents. C’est seulement récemment que les chiffres ont commencé à faire réfléchir la classe politique, poursuit le quotidien. Le micro-recensement 2005 présenté hier livre à présent des données officielles : un cinquième de la population n’est pas d’origine allemande. Il devient donc peu à peu difficile de fermer les yeux sur le sujet de l’immigration.

Avec toutes les banalités et les curiosités qu’on y trouve, notamment la constatation que les problèmes de santé augmentent avec l’âge, les chiffres du micro-recensement sont une véritable source de divertissement, estime la Frankfurter Rundschau. Mais malgré cela on peut être reconnaissant aux statisticiens d’avoir confirmé une vérité démographique du pays : l’Allemagne est un pays d’immigration. Le terme « issu de l’immigration » concerne aujourd’hui un cinquième de la population. Pas mal pour un pays avec une migration postcoloniale aussi faible.

Pour la Saarbrücker Zeitung, les chiffres présentés ne sont pas effrayants, mais au contraire encourageants : ils montrent que beaucoup plus d’étrangers qu’on ne voudrait bien le croire se sont installés en Allemagne et s’y sont intégrés. Et dans la grande majorité des cas, cette intégration s’est déroulée sans problème. On devrait tâcher de s’en souvenir la prochaine fois que le débat sur l’immigration fait rage. Ce qui ne doit pas faire oublier qu’il reste encore beaucoup à faire : l’aide à l’intégration par le biais de cours de langue est logique et nécessaire, de même que la volonté d’intégration de la part des étrangers.

Concluons avec un mot de la Recklinghäuser Zeitung. Heureusement que nous avons les immigrés. Ils rééquilibrent la pyramide des âges et on aura bientôt encore plus besoin d’eux pour faire soutenir notre économie. « Le monde a rendez-vous au pays de l'amitié. » Nous devrions nous rendre compte que ce slogan n’est pas seulement important pour la coupe du monde, mais aussi pour notre avenir.

  • Date 07.06.2006
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zX
  • Date 07.06.2006
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zX
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !