Une mosquée Taïba fermée à Hambourg | Allemagne | DW | 09.08.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Une mosquée Taïba fermée à Hambourg

Certains des terroristes impliqués dans les attentats du 11 Septembre avaient fréquenté cette mosquée. Des recrutements pour rejoindre le « Djihad » ont lieu depuis cet endroit.

default

La mosquée Taiba

C’est à six heures ce matin que les forces de l’ordre hambourgeoises ont investi les lieux. Ils ont confisqué des ordinateurs et classeurs présents sur place. La fermeture de la mosquée Taïba a pris effet sur-le-champ. En effet le groupe Taïba est présent derrière l'institution religieuse. Certains des terroristes impliqués dans les attentats du 11 septembre 2001, notamment la tête de l’attentat Mohammed Atta, avaient rendu cette mosquée tristement célèbre.

Mohamed Atta mit Thumbnail

Mohamed Atta-tête de l’attentat du 11.09.01

Le groupe Taiba, groupe islamique pakistanais, est interdit notamment par l’Union Européenne depuis 2003. L’organisation est entre autre rendue responsable des attentats de Bombay de Novembre 2008 qui avaient couté la vie à 130 personnes et avaient fait 300 blessés.

C’est au moins depuis 2001 que les autorités allemandes savent que la mosquée-Taïba est le point de chute des islamistes de la ville. Mais pourquoi n'a-t-elle pas été fermée plus tôt ? Monsieur Hagen, un responsable de la ville de Hambourg : « Dans le passé, ce n’était pas encore nécessaire de fermer la mosquée. Il était confortable pour les forces de l’ordre de savoir où se retrouvaient les islamistes de la ville. Avec la fermeture de la mosquée il sera plus dur de localiser les islamistes à Hambourg. Mais on reproche aujourd’hui à cette mosquée d’être un lieu de recrutement pour les jeunes qui veulent partir en guerre contre ce qu’ils considèrent comme des infidèles. »

D’après les autorités allemandes la mosquée comptait 45 membres du Djihad islamique. Une dizaine de djihadistes hambourgeois sont supposés s’être rendus en Afghanistan et au Pakistan voisin pour bénéficier d’une formation militaire. Suite à cette formation au moins une de ces personnes a rejoint le groupe terroriste, « mouvement islamique d’Ouzbékistan ». Cette personne est apparue sur internet dans des vidéos de propagande.

Auteur : Sylvie Ernoult

Edition : Marie-Ange Pioerron