1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Une mission du Parti communiste chinois au Burundi

Au menu de cette visite de travail de quatre jours entamée mercredi, des entretiens avec les responsables du CNDD-FDD au pouvoir. Le programme prévoit aussi la visite de quelques chantiers financés par la Chine.

Écouter l'audio 02:50

"La Chine est en train d’aider le Burundi, notamment en matière de nourriture" (Pascal Niyonizigiye)

Les autorités burundaises entendent tirer profit de cette visite, à plusieurs égards. Et avant tout sur le plan politique, car la Chine est l’un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU. Or, avec la Russie, l’empire du Milieu s’est toujours opposé à l’adoption de plusieurs résolutions fustigeant les multiples violations des droits de l’Homme imputées au régime de Pierre Nkurunziza. C’est pourquoi Joseph Ntakirutimana, secrétaire-général adjoint du parti CNDD-FDD, le parti au pouvoir au Burundi, veut renforcer ses bonnes relations avec le Parti communiste chinois, dans une dynamique de partenariat gagnant-gagnant. 

Pierre Nkurunziza continue de bénéficier du soutien politique et diplomatique de la Chine à l'ONU.

Pierre Nkurunziza bénéficie du soutien politique et diplomatique de la Chine à l'ONU.

" S’il y a de bonnes choses que nous pouvons lire, que nous pouvons apprendre de l’expérience du parti Communiste Chinois, pourquoi ne pas en tenir compte chez nous. Il y a des choses qu’ils peuvent apprendre de notre organisation du CNDD-FDD. Comment on est organisé, d’où on est venu, comment on arrive à se maintenir. En clair, apprendre quelque chose de chez nous."

 

Construction d'infrastructures

Selon Pascal Niyonizigiye, Professeur de Sciences Politiques à l'Université du Burundi, les relations entre la Chine et le Burundi dépassent le simple domaine politique. Ces dernières années, Pékin a financé beaucoup de projets dans divers secteurs, argumente-t-il.

" La Chine est en train d’aider le Burundi, notamment en matière de nourriture, parce qu’il y a un problème de famine dans certaines régions du pays. Ce sont des aides que la Chine a toujours données aux pays. Des aides qui sont un soutien en matière d’infrastructures, en matière de construction d’entreprises publiques, comme le Complexe Textile de Bujumbura, en abrégé « COTEBU », dans le temps."

Au nombre des réalisations de la Chine au Burundi, on peut citer entre autres : l’hôpital de la commune de Mpanda, située dans la province de Bubanza (dans l'Ouest du Burundi), l’Ecole normale supérieure (ENS) qui abrite une exposition de photos, la construction de centrales hydroélectriques dont celle de Siguvyaye et la réhabilitation de la centrale de Mugere.
La Chine appuie également le Burundi dans le secteur agricole, de l’Enseignement supérieur et de base. Cinq écoles fondamentales "modèles" ont été construites pour appuyer le gouvernement dans ce nouveau programme d'écoles fondamentales.

Une vue de l'Université du Burundi à Bujumbura.

Une vue de l'Université du Burundi à Bujumbura.

 

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !