1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Une ministre noire au gouvernement italien

Au lendemain de l'annonce de la composition du gouvernement en Italie, la nomination d'une ministre d'origine congolaise réjouit surtout les associations d'immigrés. Les Italiens y voient une opération de communication.

Le Premier ministre Enrico Letta a choisi Cécile Kyenge pour le ministère de l'Intégration

Le Premier ministre Enrico Letta a choisi Cécile Kyenge pour le ministère de l'Intégration

Une Africaine dans les institutions, les Italiens n'avaient jamais vu cela. La nomination de Cécile Kyenge, une Italienne d'origine congolaise au ministère de l'Intégration est donc un fait important.

Agée de 47 ans, ce médecin spécialisée en ophtalmologie a commencé sa carrière politique chez les démocrates en 2004. Depuis, Cecile Kyenge a enchaîné les rôles. D'abord à titre de conseillère municipale à Modène, dans le nord de la péninsule. Puis comme responsable provinciale du forum de la commission des politiques et de la protection sociale du parti démocrate.

En Italie, le sujet de l'immigration est sensible et de nombreux travailleurs saisonniers vivent dans des conditions difficiles

En Italie, le sujet de l'immigration est sensible et de nombreux travailleurs saisonniers vivent dans des conditions difficiles

Espoir des associations

Reste que sa nomination représente pour certains une sorte de miroir aux alouettes. Car pour créer le ministère de l'Intégration, le nouveau Premier ministre Enrico Letta a simplement démantelé le ministère de la coopération internationale. Les ressources financières destinées à la coopération seront désormais placées sous la responsabilité du ministère des Affaires étrangères. Du coup, l'Intégration risque d'avoir peu de ressources. Mais pour le moment, cela n'a pas grande importance, les associations d'immigrés estimant que la création d'un ministère de l'Intégration facilitera l'insertion des étrangers dans la société italienne.

Méfiance des Italiens

Du coté des Italiens en revanche, la nomination de Cécile Kyenge fait partie de ce qu'ils appellent une opération de communication. Dégoûtés par la classe politique italienne qu'ils accusent d'incapacité notamment en matière de redressement face à une crise économique sans précédent, ils ont accueilli la formation d'un gouvernement d'unité nationale avec beaucoup de méfiance. La naissance, disent-ils, d'un exécutif issu d'un mariage forcé entre partis politiques ennemis est une opération à priori vouée à l'échec.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !