1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Une manifestation de l'opposition congolaise tourne mal

Plus de 2.000 personnes étaient réunies à l'appel d'un collectif d'opposants pour exiger la tenue, dans les temps, de la présidentielle. Un rassemblement autorisé par les autorités mais qui a mal tourné sur la fin.

Écouter l'audio 02:10

"Nous voulons que la majorité commme l'opposition aient les mêmes droits"(Vital Kamerhe)

La situation a dégénéré en milieu d'après-midi sur la place Sainte-Thérèse de Ndjili, dans le sud de la capitale de la République démocratique du Congo, où 2.000 à 3.000 mille personnes avaient répondu à l'appel de la "Dynamique de l'opposition", pour exiger la tenue dans les temps de la prochaine présidentielle devant avoir lieu en novembre 2016.

Une dizaine de dirigeants de partis rassemblés au sein de ce collectif se sont succédé à la tribune avant que le rassemblement soit attaqué à coups de pierres et de bâtons par une dizaine de jeunes gens non identifiés. Une vingtaine de policiers armés de matraques ont fini par intervenir pour faire cesser la bastonnade et récupérer un corps grièvement blessé, sans arrêter quiconque.

Le point ci-dessus avec notre correspondant à Kinshasa, Saleh Mwanamilongo.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !