1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Une loi pour "mourir dans la dignité"

Les journaux allemands reviennent aujourd'hui sur la proposition de loi de certains parlementaires allemands en faveur de l'aide au suicide assisté et sur l'instauration de normes dans l'industrie textile.

" Nous voulons permettre aux malades en phase terminale de mourir dans la dignité " a déclaré le député de la CDU Peter Hinze. C'est l'un des parlementaires à avoir rédigé une proposition de loi autorisant le suicide assisté. Une proposition grotesque estime la Frankfurter Allegmeine Zeitung, les parlementaire parlent de « liberté thérapeutique ». L'idée même que le suicide doit être considéré, si les soins palliatifs ne sont plus efficaces est grotesque, insiste le journal, les médecins deviendraient alors des anges de la mort. Pour le journal la sympathique phrase « mourir dans la dignité » est scandaleuse.

La proposition de loi impose des conditions strictes. Le recours à l'euthanasie ne serait possible que lorsque la souffrance ne peut plus être atténu´re. La maladie doit être incurable, le patient doit être adulte et avoir toutes ses capacités mentales.

La Süddeutsche Zeitung y voit problème de définition. Comment être certain que la maladie soit irréversible ? Qu'est ce qu'une douleur lourde insurmontable ? Les malades atteints d'Alzheimer qui deviennent peu à peu dépendants, souffrent sans doute autant. La perte de l'espoir, les crises existentielles sont également des souffrances qui doivent être prises en compte et pas avec une dose de poison.

La Frankfurter Runschau donne l'exemple d'une femme plongée dans un coma irréversible, les juridictions se renvoient la balle depuis 2009. Comme cette femme en état végétatif, d'autres patients attendent une libération.

Gerd Müller veut instaurer des normes dans l'industrie textile

Gerd Müller veut instaurer des normes dans l'industrie textile

Die tageszeitung revient sur les propositions du ministre allemand de la coopération et du développement pour de meilleures conditions sociales et environnementales dans l'industrie textile. Gerd Müller veut instaurer des normes, encore faut-il qu'elles soient appliquées, estime le journal. Néanmoins pour la première fois, le gouvernement fait entendre ses revendications : des salaires décents et la limitation des heures supplémentaires pour les travailleurs des fournisseurs mondiaux.

Pour die Welt, les ambitions du gouvernement allemand sont irréalistes, comment s'assurer que les grandes entreprises mondiales du textile respecteront ses normes? Et cela ne permettra pas d'augmenter les niveaux de vie des populations dans des pays qui sont au début de leur industrialisation

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !