Une histoire de trafic d′enfants remporte le concours Learning by Ear 2012 | Learning by Ear | DW | 27.08.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Learning by Ear

Une histoire de trafic d'enfants remporte le concours Learning by Ear 2012

Le vainqueur est un groupe du Togo. Les auditeurs de Learning by Ear avaient été invités à présenter leurs propres histoires : leurs contributions sont remarquables !

Les parents ont beaucoup de mal à élever leurs sept enfants. La proposition de la tante vient donc à point nommé : elle promet de recueillir deux des garçons de la fratrie. Mais au lieu de s'occuper de ses neveux, elle les emmène au Nigeria où ils doivent travailler ; l'un comme boy dans une famille riche et l'autre dans les champs.

Portrait Bouloufèi Bèwèzima Auf dem Bild ist der Gewinner des Learning by Ear-Geschichtenerzählwettbewerbs zu sehen: Bouloufèi Bèwèzima.

Le togolais Bouloufèi Bèwèzima a remporté le premier prix

C'est ainsi que débute l'histoire qui a permis à l'auteur Bouloufèi Bèwèzima et son club « A nous la planète », de Lomé au Togo, de remporter le concours Learning by Ear. Le récit se conclut sur une note positive: les deux garçons prennent la fuite et après maintes aventures rejoignent leur villages et retrouvent leur parents. Mais dans la réalité, l'issue de ce genre de destin est rarement aussi heureuse. « Chaque année nous voyons des enfants qui quittent l'école pour aller travailler au Nigeria ou ailleurs pendant un ou deux ans. Tout ça pour gagner un vélo, une moto ou une machine à coudre, » s'indigne Bouloufèi. « Beaucoup d'entre eux disparaissent et ne reviennent jamais. »

Son propre scénario adapté à la radio

Comme la plupart des contributions au concours, cette histoire est inspirée des expériences et des observations faites au quotidien par les jeunes auditeurs. Les récits parvenus à la rédaction de Learning by Ear tournent autour des thèmes de l'éducation, des problèmes familiaux, de grossesse involontaire ou des droits des enfants et des femmes. Par exemple la contribution du groupe nord-camerounais « Tsanaga Jeunesse », qui a gagné le deuxième prix, raconte l'histoire d'une jeune fille qui se voit mariée de force à un homme beaucoup plus âgé.

Loyce Maturu représente le groupe du Zimbabwé vainqueur du 3e prix

Loyce Maturu représente le groupe du Zimbabwé vainqueur du 3e prix

La troisième place est revenue a un groupe du Zimbabwe, « Zvandiri Youth Advocacy Team » au sein duquel des enfants et adolescents séropositifs s'engagent dans la lutte contre la stigmatisation et la discrimination. Participer au concours leur a permis d'exprimer leur vécu, confie Loyce Maturu : « Nous sommes confrontés à ces préjugés à l'école et même au sein de nos propres familles. Dans l'histoire nous voulions montrer tous les lieus et toutes les situations dans lesquels les enfants et adolescents séropositifs souffrent de discrimination. »

Des sujets qui intéressent tout le monde

La volonté d'aborder aussi des sujets difficiles a contribué à faire de Learning by Ear un programme apprécié et très suivi à travers toute l'Afrique. Les thèmes choisis par les participants montrent que toutes les histoires n'ont pas encore été racontées. En tout 36 contributions en provenance de 15 pays différents ont concouru et se sont vues départagées par un Jury composé de 5 membres issus du département Afrique de la Deutsche Welle ; parmi eux Zainab Mohammed-Ahmed de la rédaction Haoussa. Elle avoue que faire un choix lui a été difficile car il y avait tellement de bonnes contributions. Mais l'histoire gagnante est sa préférée. Selon la rédactrice, il s'agit d'un sujet important pour les jeunes, parce que dans certains pays africains le trafic d'enfants est hélas une réalité : « Il suffit de regarder ces gens de milieux défavorisés qui font tout pour pouvoir mener une vie décente. »

Séminaire de création théâtrale pour les vainqueurs

Les jeunes séropositifs de « Zvandiri Youth Advocacy Team » de Harare

Les jeunes séropositifs de « Zvandiri Youth Advocacy Team » de Harare

Les vainqueurs togolais ont présenté leur récit à l'issue d'un stage de théâtre animé par l'équipe de Learning by Ear. L'idée originale de Bouloufèi Bèwèzima a en effet été adaptée pour la scène et jouée par les membres du groupe « A nous la planète » à Lomé. Et même s'il ne pouvait y avoir qu'un vainqueur, les troisièmes du concours, les Zimbabwéens de « Zvandiri Youth Advocacy Teams », étaient tellement convaincus de leur histoire sur les affres de la séropositivité qu'ils ont eux aussi décidé de la mettre en scène à Harare.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !