1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Une grande manifestation turque contestée en Allemagne

Plus de trois millions de personnes d'origine turque vivent en Allemagne. Plus de la moitié se disent proches de l'AKP, le parti du président Recep Tayyip Erdogan au pouvoir à Ankara...

A Cologne,dimanche, la police avait déployé 2.700 hommes qui, en divers endroits de la ville rhénane, ont pu maîtriser plusieurs dizaines de manifestants et contre-manifestants en marge de la grande manifestation. Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour séparer des groupes de Turcs nationalistes et de Kurdes, qui en venaient aux mains. Sur un ton critique, la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung condamne l'exportation de conflits internes turcs vers l'Allemagne. "Qu'il s'agisse du conflit kurde ou bien de la poursuite de sympathisants de putschistes présumés, cela ne peut pas, ne doit pas se dérouler dans des pays européens qui serviraient d'arène à des luttes intestines turques pour le pouvoir à Ankara !", s'indigne le quotidien de Francfort qui désapprouve cette manifestation de soutien à Recep Tayyip Erdogan, un président qui utilise la récente tentative de coup d'Etat contre lui, pour „nettoyer“ de manière radicale l'appareil d'Etat et pour renforcer encore son pouvoir !

Le droit à manifester est un droit démocratique

Frau mit Erdogan Plakat auf einer Demo in Berlin

A Berlin, une Turque manifeste son soutien au président Recep Tayyip Erdogan

C'est ce que souligne le quotidien régional Südwestpresse: "Aussi longtemps que partisans et adversaires d'Erdogan manifestent de manière pacifique en Allemagne, on doit tolérer que le conflit turc se déroule dans nos rues. En Allemagne, que des partis politiques rivaux puissent débattre et manifester publiquement pour leur cause, c'est un signe de force et non pas de faiblesse ! " rappelle le journal de Ulm dans le sud de l'Allemagne.

"Un dimanche paisible",

Deutschland türkischer

Le ministre turc des Sports Akif Cagatay a harangué la foule des partisans d'Erdogan rassemblés à Cologne

c'est le bilan que l'on pourrait tirer de cette journée à Cologne , relève la Kölnische Rundschau, qui souligne cependant "qu'une mobilisation massive des forces de l'ordre a été nécessaire pour assurer cette paix. Ce n'est qu'ainsi que le droit de manifester a pu être garanti pour des gens qui sont des partisans de ceux là mêmes, qui, en Turquie foulent au pied ce même droit. Le comble de l'ironie, peut-être relève le quotidien de Cologne qui conclut que cela est le prix que doit payer la démocratie !"

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !