1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Une centaine de représentants religieux à Berlin

Une centaine de représentants religieux venus du monde entier se retrouvent à Berlin. Une conférence XXL avec un titre ambitieux : « La Responsabilité des religions à l’égard de la paix ».

C’est l’heure de la pause déjeuner après une première matinée bien chargée et marquée par le discours d’ouverture du Ministre des affaires étrangères Sigmar Gabriel. Et pour l’Archevêque de Conakry, Monseigneur Vincent Coulibaly, le monde a un besoin urgent de dialogue religieux : " En ces moments où le monde est secoué, notre pays, sont secoués par la violence, violence suscitée parfois par les religions, il était important que des religieux se retrouvent, que des leaders religieux se retrouvent pour échanger ensemble. Et voir combien il est important qu’ils collaborent. Qu’ils collaborent non seulement entre eux mais qu’ils collaborent aussi avec les politiciens pour que la paix revienne. La paix et rien que la paix dans nos pays respectifs et dans le monde entier." 

Dialogue inter-religieux

Le pasteur sénégalais Joseph Diouf vit ce dialogue au quotidien, lui qui est responsable des relations islamo-chrétiennes pour l’Afrique de l’ouest francophone : "Oui, depuis 20 ans je suis dans ce dialogue. J’ai fait les études au Caire pour mieux connaitre mon prochain. Je suis chrétien mais je lis la Bible en arabe, je lis le Coran pour pouvoir vraiment voir les ressources qui sont de bonne foi, qui sont dans ces livres révélés. Donc, nous nous engageons réellement dans la vie active, dans la vie intellectuelle."  

Découverte d'autres réligions

Et avec une centaine de représentants religieux du monde entier, c’est aussi l’occasion de découvrir d’autres religions. Comme pour Mamadou Saliou Camara, imam de la grande mosquée de Conakry: "On a rencontré les Juifs. Pour moi, c’est la 1ère fois de m’asseoir avec un chef religieux juif. Je connais les Catholiques mais j’ai découvert des religions aujourd’hui que je n’ai jamais entendues. On discuté personnellement dans l’hôtel, les salles d’attente : d’où viens-tu, tu fais quelle religion, on discute. Ça, c’est bon résultat pour moi, ce voyage-là. J’ai maintenant des bagages à transporter aux fidèles musulmans de la Guinée."

Des bagages qui seront assurément bien remplies de rencontres et d’échanges propices à la paix.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !