1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

"Une année terrible pour les droits de l'Homme"

La 69ème Assemblée générale de l'Onu s'est ouverte mercredi à New York. Trois grands sujets dominent : le terrorisme au Moyen-Orient, le conflit dans l'Est de l'Europe et l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola.

L'Assemblée générale des Nations unies se déroule jusqu'au 30 septembre

L'Assemblée générale des Nations unies se déroule jusqu'au 30 septembre

Les dirigeants du monde ont défilé mercredi à la tribune des Nations unies à New York. L'Assemblée, ouverte par le secrétaire général Ban Ki-moon, est présidée par le ministre ougandais des Affaires étrangères Sam Kutesa. Pendant tout l'après-midi, les discours se sont enchaînés et se sont ressemblés, signe des grandes préoccupations de l'heure.

Barack Obama appelle à une action urgente

Barack Obama appelle à une action urgente

Dans son intervention en ouverture, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a alerté les représentants en indiquant que les droits de l'homme et l'Etat de droit étaient attaqués partout dans le monde. Ban Ki-moon a notamment déploré une année terrible pour les principes inscrits dans la Charte des Nations unies, en citant la crise en Ukraine, à Gaza, en Syrie, en Irak ou encore en Centrafrique. Des préoccupations relayées par le président américain Barack Obama qui a appelé à une action urgente :

"En ce moment où nous sommes rassemblés, les systèmes publiques de santé en Afrique sont débordés par l'épidémie d'Ebola qui continue de se propager rapidement au-delà des frontières. L'agression russe en Europe rappelle une époque où les grandes nations piétinaient les petites pour poursuivre des ambitions territoriales. La brutalité des terroristes en Syrie et en Irak nous obligent à considérer le radicalisme idéologique. Chacun de ces problèmes exige une réaction urgente. »

Lutter contre l'enrôlement de djihadistes étrangers

La question du terrorisme occupe une part majeure des activités des chefs d'Etat et de gouvernement à New York. Un Conseil de sécurité extraordinaire présidé par Barack Obama a adopté mercredi une résolution contraignante pour endiguer le flot des jihadistes étrangers en Syrie et Irak

Le président français a confirmé la mort d'Hervé Gourdel à la tribune

Le président français a confirmé la mort d'Hervé Gourdel à la tribune

Près de dix mille jeunes gens originaires du Nord de l'Afrique ont déjà quitté leur pays pour aller rejoindre l'organisation Etat islamique. Pourquoi partent-ils ? D'après Mohammed Benhamou, directeur du Centre marocain d'Études stratégiques basé à Rabat, les motivations sont multiples :

"Les gens rejoignent ces groupes radicaux pour des raisons économiques, sociales, politiques ou encore idéologiques, certains pensent se réaliser ou réalisent leurs projets dans cette entreprise criminelle."

Le texte adopté par le Conseil de Sécurité à l'unanimité impose aux Etats, sous peine de sanctions, d'empêcher leurs citoyens de s'enrôler dans des organisations extrémistes comme l'Etat islamique. Certains pays comme le Maroc avaient déjà pris des mesures en ce sens.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !