1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Une alternative pour l'Allemagne qui inquiète

La percée du nouveau parti anti-euro, l'AfD lors des élections régionales en Allemagne hier alimente aussi les commentaires dans la presse. Autre sujet à la « une », la manifestation hier à Berlin contre l'antisémitisme

Ces élections régionales bousculent la politique intérieure allemande, basée sur le consensus droite-gauche et orchestrée par Angela Merkel affirme la Süddeutsche Zeitung. Et cela pour deux raisons : d'une part l'incroyable succès du nouveau parti AfD, Alternative für Deutschland, mais également la percée de la gauche radicale qui pourrait décrocher, en Thuringe, la présidence d'un Etat-région si elle parvient à sceller une coalition avec le SPD. Le SPD, qui forme la grande coalition gouvernementale avec la droite de Merkel au niveau national, doit à présent clarifier sa position à gauche.

"Il y a de la colère dans l'air", commente la Frankfurter Allgemeine Zeitung, pour qui l'engouement pour l'AfD chamboule tous les partis. Alternative für Deutschland rassemble un bon nombre d'électeurs lassés par le « politiquement correct » des partis traditionnels. La CDU et le SPD auraient tort de penser que l'AfD disparaitra aussi vite de l'échiquier politique que le parti « Pirate », cette fois ils feraient mieux de se demander comment faire pour récupérer leurs électeurs.

Des milliers de personnes ont défilé Sous le Slogan: plus jamais de haine des Juifs

Des milliers de personnes ont défilé Sous le Slogan: "plus jamais de haine des Juifs"

Die tageszeitung revient sur la manifestation contre l'antisémitisme qui a rassemblé des milliers de personnes hier à Berlin. Les Allemands ont montré que la haine des juifs est inacceptable en Europe, l'ensemble des partis politiques y ont participé, la chancelière Angela Merkel s'est exprimée et c'est une bonne chose mais le journal souligne que cette manifestation était organisée par le Conseil central des juifs lui-même, il ne s'agissait donc pas d'un réel mouvement de révolte populaire contre l'antisémitisme.

Pour Die Welt, s'il est un pays en Europe qui doit afficher sa tolérance zéro pour l'antisémitisme, c'est bien l'Allemagne. Les conflits et crises au Moyen-Orient renforcent les discours de haine. Les manifestations hier à Berlin ont voulu montrer combien il est important aujourd'hui d'adopter une politique de conviction de loyauté et de courage.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !