1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un vaccin efficace à 100% contre la malaria

De nouvelles études cliniques confirment l'efficacité d'un vaccin expérimental contre la maladie. Il a été élaboré à l’université de Tübingen en Allemagne à partir de la forme active du parasite responsable de la maladie

Écouter l'audio 02:04

"Notre objectif à terme, c'est d'éliminer la malaria..." (Peter Kremsner)

Ce vaccin porte beaucoup d’espoir. Celui de voir des millions de personnes - en majorité des Africains - se protéger contre le paludisme qui a fait plus 400.000 morts en 2015, selon l’OMS. Une étude menée au Mali et en Allemagne a donné des résultats très encourageants, avec un niveau de protection significatif. Peter Kremsner est le directeur de l’institut pour la médecine tropicale à l’université de Tübingen, qui a développé le vaccin. 

« Nous avons injecté les parasites dans les veines des volontaires et au même moment nous leur avons donné le produit contre la malaria. Les parasites se sont multipliés dans le foie et ont provoqué des réponses immunitaires. Et dès qu’ils se sont retrouvés dans le sang, ils ont été tués par le produit que nous leur avions administré. »

La méthode employée avait déjà été expérimentée avec succès dans l'élaboration des vaccins contre la rougeole, la fièvre typhoïde et autres maladies. Les participants ont reçu trois injections du vaccin puis ont été volontairement infectés par le Plasmodium falciparum - la forme la plus mortelle du parasite - pour tester leur réponse immunitaire.

 

Efficace à 100%

Les neuf personnes qui ont reçu la dose la plus élevée du vaccin à quatre semaines d'intervalle entre chaque injection étaient toutes protégées à 100% contre la maladie et ce, pendant au moins 10 semaines. Au total, l’expérience a été menée auprès de 123 personnes. Malgré ce nombre limité, Peter Kremsner reste confiant.

« Cette première peut permettre d'ouvrir des marchés pour récolter un peu d’argent et ensuite nous permettre de produire en grande quantité, en vue de sauver les enfants en Afrique à moindre coût et notre objectif à terme c'est d'éliminer la malaria ».

D'autres études sont en cours dans plusieurs pays, afin de déterminer la dose et le mode d'administration les plus efficaces. La prochaine étape avant que ce vaccin ne se retrouve sur le marché est une série de tests au Gabon. Un des pays très exposés au paludisme.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !