1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un symbole de l'opposition tchadienne en disgrâce

Si l'ancien maire Médard Laokein Kourayo était jusqu'alors populaire dans son fief de Moundou, il lui serait difficile de se remettre de son arrestation. Il est accusé d'avoir détourné des fonds issus de sa mairie.

Écouter l'audio 02:03

"On m'a chassé du commissariat comme un malpropre..." (Me Boniface Mouandilmadji, avocat de l'accusé)

Après l'interpellation brutale ce jeudi de l'opposant politique Médard Laokein Kurayo, on assiste sans doute à la chute d'un représentant emblématique de l'opposition. L'homme politique était jusqu’alors considéré comme indéboulonnable dans sa région natale de Moundou. Elu maire de cette capitale économique depuis 2012, Médard Laokein  Kourayo avait une estime auprès de sa population, et surtout une grande popularité, a telle enseigne que son parti, la Convention Tchadienne pour le Développement et la Paix, était a chaque élection porté au premier rang. Selon Evariste Ngarlem  Toldé, analyste politique et chercheur à l’université de N’Djamena l'arrestation  de cet opposant charismatique est un coup dur porté contre lui.

"On ne dirait pas mieux que de parler de sa chute. On ne pouvait pas s’attendre à un tel événement. Mais on savait qu’on lui mettait les bâtons dans les roues pour qu’on arrive a sa chute."

Les accusations à sa charge

Médard Laokein Kourayo est reproché de détournement de fonds de la mairie de Moundou dont il était maire avant sa destitution le 28 juin dernier. Et selon l'analyste Evariste Ngarlem Toldé, une telle accusation est susceptible de ternir son image, l’image de l’homme qui avait même décliné la primature à l’issue de la présidentielle de l’an dernier dont il est sorti troisième ajoute-t-il.  

Après avoir été arrêté jeudi, Laokein Kourayo Medard a été vite conduit au commissariat de police de Moundou pour instruction du dossier. Laokein Kourayo Médard n'a pas encore vu son avocat. Me Boniface Mouandilmadji dénonce la violation du droit de défense.

"On m’a chassé comme un malpropre du commissariat central, ils m’ont disent qu’ils s’en foutent de l’avocat. Sa femme était allé hier soir pour lui donner de l’eau et de médicaments. Les policiers ont pris la bouteille d’eau, et ont refusé de prendre les médicaments .C’est ce matin qu’il est sorti du violon pour rester a l’air libre sous un arbre."

Le FONAC, la plate-forme des partis de l’opposition dénonce l’arrestation et la détention de Laokein Kourayo Medard. Mahmat Alhamt Alabo. le coordinateur de la dite plate-forme, appelle le gouvernement a la libération immédiate et inconditionnelle du président de CTDP et ancien maire de Mondou car, dit il, son arrestation a été politiquement orchestrée.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !