1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Un suspect syrien se suicide en prison

Arrêté en début de semaine et suspecté de préparer un attentat en Allemagne, Jaber al-Bakr s'est suicidé en prison mercredi soir. Une mort brutale qui suscite de nombreuses questions et paralyse l'enquête.

Deux jours seulement après son arrestation, Jaber al-Bakr s'est donné la mort dans l'infirmerie de la prison de Leipzig, dans l'est de l'Allemagne. Le jeune Syrien de 22 ans était soupçonné de planifier un attentat à Berlin au nom du groupe Etat islamique. Lundi, la police avait raté l'arrestation du suspect. Ce dernier avait ensuite été dénoncé par trois de ces compatriotes qui l'ont remis aux autorités. Au micro de nos confrères du Deutschlandfunk, Maitre Alexander Hübner s'est dit choqué par le suicide de son client :"les suicides ou les tentatives de suicide sont fréquents malheureusement dans les prisons. Mais dans ce cas très précis, je suis absolument stupéfait que cela ait pu se produire."

Profil à surveiller

Jaber al-Bakr était en grève de la faim depuis son incarcération et avait tenté de s'électrocuter, selon son avocat. Par ailleurs un juge avait considéré que le jeune homme présentait un risque suicidaire. Mais les autoritaires pénitentiaires de Leipzig où le jeune Syrien était détenu, n'ont, elles, pas détecté de "danger de suicide imminent" a expliqué le chef de la prison, Rolf Jakob. Et n'ont donc pas jugé bon de resserrer la surveillance. Une décision que Sebastian Gemkow, ministre saxon de la Justice soutient : "Cela n'aurait pas dû arriver mais malheureusement ça a eu lieu. Selon mes informations actuelles, tout a pourtant été fait pour que cela soit évité. Le pronostic des experts en psychologie n'a malheureusement pas été confirmé de sorte qu'il s'est produit ce qu'il s'est produit"

Enquête paralysée

L'un des présumés complices de Jaber al-Bakr également interpellé est désormais surveillé 24h sur 24h. Mais le mal est fait et la police n'en était encore qu'au début de l'enquête sur la radicalisation du jeune homme. Comment a-t-il préparé l'attentat ? Quels étaient ses liens avec l'Etat islamique ? Etait-il en contact avec d'autres réseaux terroristes en Allemagne ? Autant de questions que la mort du prisonnier laisse pour le moment sans réponse.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !