1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un soutien pour le M23

Alors que les négociations entre les rebelles du M23 et les autorités congolaises doivent reprendre vendredi en Ouganda, la rébellion a gagné un soutien. Il s'agit du député Roger Lumbala, chef d'un parti d'opposition.

Roger Lumbala, député national et président du parti d'opposition, le Rassemblement congolais pour la Démocratie nationale, vient de rejoindre les rebelles du M23 qui sévissent dans l'Est du pays.

Selon l'opposant congolais, les revendications de la rébellion sont légitimes. Il affirme être pour l'application des accords du 23 mars, le respect de la démocratie, et le fédéralisme, autant de solutions, selon lui, pour régler la crise que traverse actuellement le pays. De son côté, Joseph Kongolo, politologue congolais estime que la décision de Roger Lumbala est purement opportuniste.

Kongo Flüchtlinge

Des Congolaises fuyants la guerre dans le Nord-Kivu.

Par ailleurs, ce soutien suscite aussi des réactions au sein de la société civile du Nord-Kivu. Pour Omar Kavota, porte-parole de la coordination de la société civile du Nord Kivu, c'est l'intérêt des populations qui doit être pris en compte, quelque soit la légitimité des actions menées par le M23.

S'agissant du fédéralisme comme l'une des solutions à la crise en RDC, le député de l'opposition, Emery Okundji des Forces novatrices pour l'union et la solidarité, affirme que l'idée est loin d'être nouvelle en RDC. Pour lui, la décentralisation déjà promue par la constitution congolaise est une forme de fédéralisme.

Le président Joseph Kabila a annoncé pour "début 2013" un dialogue inter-congolais. Le but selon lui est de renforcer la "cohésion nationale" face au mouvement rebelle.

Écouter l'audio 02:17

"C'est une action qui fragilise encore l'opposition" (Omar Kavota)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !