Un siècle de chansons allemandes | Europe | DW | 27.05.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Un siècle de chansons allemandes

La maison de l'Histoire de Bonn a décidé de rendre hommage à cent ans de chanson allemande avec une exposition qui lui est entièrement consacrée.

L'histoire des « hits » allemands à l'honneur

L'histoire des « hits » allemands à l'honneur

Populaires, un peu ringards parfois et surtout inoubliables

Une boîte à musique où l'on peut retrouver un siècle de rengaines allemandes, les Schlager

Une "boîte à musique" où l'on peut retrouver un siècle de rengaines allemandes, les "Schlager"

: la plupart des hits appelés « Schlager » en allemand servent de signe de reconnaissance aux différentes générations. Le Musée historique de Bonn y consacre une exposition.

Ce genre musical typiquement allemand qui tire son nom de l’anglais « hit » est un tube, un morceau chanté en allemand qui se vend par millions. Si la Maison de l’Histoire de Bonn rend aujourd'hui hommage à ce genre quelque peu ringardisé, ce n'est pas par hasard : le Schlager est bien plus qu’un disque platine ou un air qui trotte dans la tête, c’est aussi à chaque fois le symbole de son époque, un art populaire et souvent politique qui a connu son heure de gloire dans les années 60.

La nouvelle élite tchèque

50.000 ressortissants

La deuxième génération vietnamienne en République tchèque

La deuxième génération vietnamienne en République tchèque

vietnamiens ont été recensés en République tchèque. Ce chiffre officiel en fait la troisième communauté étrangère du pays. La plus importante vague d’immigration du Vietnam vers la Tchécoslovaquie remonte au début des années 1980, à l'époque où les deux pays étaient « frères » sous le communisme. La deuxième génération issue de l'immigration vietnamienne, le plus souvent bilingue et diplômée, est en passe de devenir la nouvelle élite tchèque. Une réussite derrière laquelle se cache parfois un difficile équilibre entre deux cultures. Un reportage d’Anna Kubista de Radio Prague International.