1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Un projet minier sino-birman menace 26 villages

Les habitants de Monywa, au centre du pays, dénoncent la confiscation de leur terre et les risques de pollution liés à l'extraction du cuivre. Soixante-dix personnes seraient toujours barricadées dans un monastère.

default

Village de montagne en Birmanie

BdT Protest in Kuala Lumpur gegen Referendum in Birma

Le peuple birman n'est autorisé a manifester que depuis un an et demi

Une situation nouvelle quand on sait que le peuple birman n'est autorisé a manifester que depuis un an et demi.Sous le règne de l'ancienne junte les manifestations étaient interdites.Le nouveau régime du président Thein Sein, au pouvoir depuis mars 2011, autorise les manifestations mais sous réserve qu'une demande soit déposée cinq jours avant. Les requêtes contre le projet minier ont toutes été rejetées, malgré tout, les habitants ont l'intention de continuer à se battre pour obtenir la suspension du projet de mine de cuivre sur la montagne de Latbadaung dans le centre du pays.

26 villages menacés

les habitants dénoncent la confiscation de leur terre parfois sans aucune compensation. 26 villages devront être rasés pour faire de la place pour la mine. Un projet dangereux pour l'environnement. Les fermiers l'affirment, les extractions qui ont commencé ont déjà pollué les puits d'eau potable et l'une des rivières utilisée pour irriguer les cultures.

Un combat qui s'enlise

Myanmar Proteste in Burma

Manifestation à Burma

L'an dernier, le gouvernement avait répondu favorablement à une revendication du peuple, en suspendant un projet de barrage financé par les Chinois dans le nord du pays. Mais cette fois, derrière ce projet minier, il y a une société chinoise associée à une entreprise gérée par les militaires birmans. Une société corrompue selon les accusations d'un journal local, le ministère des Mines a attaqué le journal pour diffamation. C'est donc un réel scandale politico-financier qui s'enlise.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !