1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un projet de loi qui divise la RDC

En RDC, l'opposition est contre l'adoption de ce projet de loi qui préconise l’organisation d’un recensement général avant la présidentielle de 2016. Certains craignent une manoeuvre de Kabila pour rester au pouvoir.

Ce texte de loi subordonne l'organisation de la présidentielle de décembre 2016 par l'organisation préalable d'un recensement de la population. Une opération longue, qui prolongerait tacitement le mandat du président Joseph Kabila selon Maître Jean-Claude Katende, le président de l'Asadho, l'Association africaine de défense des droits de l'Homme :

"Ils ont trouvé une autre stratégie pour faire en sorte que le mandat du président Joseph Kabila aille au-delà de 2016. Dans la mesure où ils conditionnent les élections présidentielles de 2016 par l'accomplissement de l'identification des citoyens congolais. Cette identification qui pourrait commencer en 2015, va prendre à peu près 4 ans. Tout calcul fait, c'est que nous serons au-delà de 2016. L'option qui est prise viole même la Constitution qui est la loi fondamentale."

La majorité présidentielle se défend

Joint par la Deutsche Welle, le secrétaire général du PPRD, le Parti du peuple pour la reconstruction - au pouvoir - récuse ces accusations. Evaris Boshab assure qu'en initiant ce projet de texte, la majorité n'a nullement l'intention de prolonger le mandat de Joseph Kabila. ‘'Le dernier recensement de la population a eu lieu en 1984, c'est pourquoi, nous avons décidé de l'organiser cette année", a-t-il ajouté.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !