1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Un premier accord trouvé pour la formation d'un gouvernement en Allemagne

Après plus de 24H de discussions, le camp de la chancelière Angela Merkel et le parti social démocrate ont trouvé un premier acccord. Mais la formation d'un gouvernement n'est pas encore acquise.

Les discussions ont été longues, très longues ! Mais après plus de de 24H enfermés dans la Willy-Brandt-Haus de Berlin à négocier sur la possibilité de former une nouvelle "grande coalition", la CDU-CSU de la chancelière Angela Merkel et le parti SPD ont annoncé avoir trouvé un premier accord ce vendredi matin. Un document de 28 pages, un "contrat de coalition", actant une première entente lors de ces rencontres dites "exploratoires". Pour autant, la formation d'un gouvernement définitif est loin d'être actée. 

Accord des partis

Les dirigieants des trois partis, Angela Merkel pour la CDU, Horst Seehofer son allié de la CSU et Martin Schulz du SPD veulent tout d'abord faire valider cet accord par leur parti respectif. Cela nécessite de réunir les instances dirigeantes de ces trois partis une nouvelle fois. Le SPD se réuniera aussi en congrès à Bonn le 21 janvier prochain pour valider l'accord. 

Les discussions de la journée de jeudi jusqu'à vendredi à l'aube ont été longues, notamment parce que SPD et CDU-CSU n'étaient pas d'accord sur la politique financière de l'Allemagne et sur les questions migratoires. Les questions quant aux retraites ont également pris beaucoup de temps. 

Quatre mois de négociation

Deutschland Große Koalition Sondierungsgespräche | Angela Merkel & Martin Schulz (Getty Images/C. Koall)

Angela Merkel et le chef de sociaux-démocrates allemands, Martin Schulz lors des récentes négociations.

L'Allemagne n'a toujours pas de nouveau gouvernement depuis les élections du 24 septembre 2017. Les négociations pour aboutir à la formation d'une coalition dite "jamaïque", avec le parti de la chancelière, la CDU, la CSU, les Libéraux du FDP et les écologistes avaient échoué au mois de novembre dernier après des heures de discussions. Pour aboutir à la formation d'un gouvernement, sans repasser par des élections, Angela Merkel n'avait pas d'autre choix que de renouveler l'alliance avec les sociaux-démocrates. Le SPD avait d'abord refusé de gouverner, avant de changer d'avis.