1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un pas vers le dialogue inter-burundais

Le gouvernement burundais et l'opposition ont renoué le contact en Ouganda. Des discussions sous l'égide du président ougandais Yoweri Museveni pour tenter de dénouer la crise politique au Burundi.

Les représentants du gouvernement, de l'opposition et de la société civile du Burundi à Entebbe

Les représentants du gouvernement, de l'opposition et de la société civile du Burundi à Entebbe

Le dialogue entre les acteurs est interrompu depuis le mois de juillet. Cela fait donc des mois maintenant qu’on attendait que des représentants du gouvernement, de l'opposition et de la société civile du Burundi se retrouvent pour trouver une issue politique à la crise. Aujourd’hui c’est chose faite au palais présidentiel d'Entebbe près de Kampala, la capitale ougandaise. Cette première réunion est présentée toutefois comme un préalable à la reprise formelle des négociations qui devraient avoir lieu début janvier à Arusha, en Tanzanie.

Des positions difficiles à concilier

Jusqu’à présent le pouvoir burundais a refusé de discuter avec la coalition des partis politiques opposés au troisième mandat (Cnared). Selon Bujumbura ses membres sont impliqués dans la tentative de coup d'Etat les 13 et 14 mai et auraient des liens avec des groupes armés. Pour Victor Burikukiye l’un des membres de la délégation du CNDD-FDD au pouvoir, le parti "ne peut participer à ces discussions si des protagonistes du putsch manqué y sont présents". L’opposition de son côté accuse le pouvoir d’exécutions extrajudiciaires. Sur ce point le médiateur ougandais a annoncé l’envoi d’une équipe d’experts indépendants au Burundi.

Pouvoir et opposition restent pour le moment sur leur position

Pouvoir et opposition restent pour le moment sur leur position

Mais l'issue des discussions laisse sceptique David Gakunzi. Il dirige le Paris Global Forum une plateforme d’échange qui vise à ouvrir le dialogue sur les questions du vivre ensemble, de paix et de conflits dans le monde et pour lui " il y a toujours un moyen de trouver des solutions, mais est ce qu’on a des acteurs politiques à la hauteur… "

Selon l'ONU les violences au Burundi ont déjà fait plusieurs centaines de morts et poussé plus de 200.000 personnes à quitter le pays. L'Union africaine (UA) a annoncé récemment qu'elle allait y déployer une Mission de prévention et de protection forte de 5.000 hommes, ce que le gouvernement burundais a pour le moment rejeté.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !