1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Un pétard mouillé

La presse allemande s'intéresse à l'échec retentissant d'un projet de drone qui a coûté plusieurs centaines de millions d'euros à l'Allemagne, mais aussi aux débuts difficiles du procès du groupe terroriste NSU.

Le drone européen est mort-né, mais a coûté très cher

Le drone européen est mort-né, mais a coûté très cher

Tout le monde préfèrerait que l'on commence directement l'audience, lance die Welt. Pourtant, ce rituel de demandes d'annulation et de rejet fait partie de tout procès criminel. Mais lorsque les avocats de la défense se plaignent d'être largement moins nombreux que ceux des parties civiles, cette situation est due au fait que leurs clients ont fait de nombreuses victimes et que toute victime a un droit imprescriptible à se porter partie civile. Leurs clients doivent donc assumer aussi cette conséquence-là.

La Frankfurter Rundschau revient dans ce contexte sur les résultats de la Commission d'enquête parlementaire sur le groupuscule d'extrême droite NSU.

NSU-Prozess 15.05.2013 Sturm Stahl Heer Verteidigung Zschäpe

Le début du procès du groupe terroriste NSU est plus que laborieux

En clair : les autorités allemandes ont échoué sur toute la ligne. La police et les services de renseignement ont travaillé avec des œillères et des préjugés. En outre, la communication entre les différents services a été totalement insuffisante. Et puis, le danger représenté par l'extrémisme de droite a été massivement sous-estimé. Tout cela est indigne d'un état de droit.

Le quotidien de Francfort revient aussi dans ses colonnes sur l'échec d'Euro Hawk, un programme de drone qui ne verra jamais le jour en Allemagne, car il ne recevra jamais la certification nécessaire accordé par les autorités aériennes européennes.

Avec sa réforme de la Bundeswehr déjà très critiquée, le Ministre fédéral de la Défense, Thomas de Maizière, n'avait pas besoin de ce scandale, estime la Frankfurter Allgemeine Zeitung. La polémique est lancée de savoir si ce projet n'aurait pas dû être abandonné depuis longtemps. En outre, la technique, principalement en matière de miniaturisation et d'automatisation, ne cesse de progresser. Il serait souhaitable que le débat politique en Allemagne à ce sujet se hisse à la hauteur des exigences d'aujourd'hui.

Bundesverteidigungsminister Thomas de Maiziere

Thomas de Maiziere affronte des temps difficiles

C'est vraiment lamentable, insiste la Süddeutsche Zeitung. L'Allemagne investit plusieurs centaines de millions dans un système qui ne pourra jamais servir à la Bundeswehr parce que ce drone n'obtiendra jamais l'autorisation de survoler l'Allemagne. L'échec de ce programme révèle également un problème récurrent dans la coopération militaire transatlantique : tous les projets réalisés avec des produits fabriqués par les Américains se heurtent à l'interdiction émise par Washington d'accéder directement aux technologies dites sensibles. Il serait temps d'engager une réflexion approfondie sur une politique d'armement européenne concertée qui aurait, entre autres avantages, celui de réaliser d'importantes économies, conclut le quotidien de Munich.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !