Un nouvel exode dans l′est de la RDC | Afrique | DW | 02.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un nouvel exode dans l'est de la RDC

En RDC,les combats qui se déroulent dans l'est du pays entre l'armée gouvernementale et d'anciens rebelles du CNDP, ont provoqué le déplacement de milliers de personnes.

default

Des rebelles armés dans le Nord-Kivu

Selon le HCR, plus de 2.000 Congolais ont déjà fui vers le Rwanda voisin et des milliers d'autres restés sur place sont à la recherche d'abris plus sécurisés.

“ Je suis allée travailler pour les gens, j'étais allée cultiver dans un champ des haricots pour des tiers et là on m'a donné un peu d'argent et c'est avec cet argent que j'ai acheté des petits poissons. J'ai six enfants et ces poissons ne vont même pas nous suffire.”

Cette femme fait partie des milliers de déplacés dans l'est de la RDC, elle est arrivée dans le camp des déplacés de Mugunga, à l'ouest de Goma. Depuis que certains anciens rebelles du Congrès national pour la défense du peuple, le CNDP, ont fait défection et ont commencé à s'attaquer aux positions des militaires de l'armée congolaise, les combats qui se déroulent notamment dans les localités de Mushake, Karuba, Ngungu, ont causé un déplacement massif de la population. Et pour ceux qui n'ont pas de familles à Goma, la situation est très difficile, car jusqu'à ce jour, aucune aide n'est venue de la part des organisations humanitaires qui œuvrent sur place.
Pour Imane, chargée de communication au sein de la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) à Goma, cette situation préoccupe les humanitaires au plus haut niveau.

"On est face à de nombreux mouvements de population. Nous sommes en discussion avec les autorités provinciales du Nord Kivu pour trouver des solutions aux besoins de ces personnes déplacées."

Pour planifier la prise en charge des déplacés présents à Goma et ses environs, un conseil extraordinaire des ministres du gouvernement provincial s'est tenu à Goma. Adèle Bazizane, porte-parole de ce gouvernement provincial:

"Un comité de crise a été mis sur pied pour élaborer de tout urgence un plan de contingence.

D'ici là, les déplacés devront prendre leur mal en patience.


Auteur: John Kanyunyu, Goma
Edition: Marie-Ange Pioerron


default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !