1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Un nouveau ministre de la défense au Mali

Ba N'Dao, c'est le nom du nouveau ministre malien de la défense. Cet ancien officier à la retraite a été nommé suite à la démission de Soumeylou Boubèye Maïga après la défaite de l'armée à Kidal.

Selon le premier ministre Moussa Mara l'offensive lancée à Kidal n'a pas été autorisée par Bamako

Selon le premier ministre Moussa Mara l'offensive lancée à Kidal n'a pas été autorisée par Bamako

Après la défaite de l'armée à Kidal dans le nord-est face aux groupes armés rebelles, Soumeylou Boubèye Maïga a préféré quitter le gouvernement. De toute évidence il a pris sur lui la responsabilité de l'offensive qui a coûté la vie à une cinquantaine de soldats maliens et fait au moins 48 blessés.

Une démission pour mettre un terme à la polémique

Suite à cette débâcle, le Premier ministre, Moussa Mara, avait expliqué que l'ordre d'attaquer les rebelles pour le contrôle de la ville de Kidal n'avait pas été donné par les autorités politiques. Le chef du gouvernement avait par ailleurs assuré que des enquêtes seraient menées pour situer les responsabilités.

Conséquence : Soumeylou Boubèye Maïga a donc opté pour la démission. Si certains estiment que cet acte n'est pas volontaire, pour d'autres comme l'éditorialiste Mahamane Hamayé Cissé au moins il situe les responsabilités.

La tentative de l'armée malienne de reprendre Kidal aux rebelles touaregs avait tourné à la débâcle

La tentative de l'armée malienne de reprendre Kidal aux rebelles touaregs avait tourné à la débâcle

« Si cela a été une bataille qui a été perdue et que personne n'a voulu assumer et qu'on se dit Bamako n'a pas donné l'ordre de réagir à Kidal, il faudrait bien que quelqu'un assume. Peut être que si Boubéye n'avait pas assumé, c'est l'armée qui va être désarmée moralement encore. Donc c'est bien qu'un responsable politique ait décidé de démissionner pour mettre fin au débat sur qui a donné l'ordre d'attaquer ou qui a donné l'ordre de tirer à Kidal. »

Un ancien officier à la défense

Pour remplacer Soumeylou Boubèye Maïga à la défense c'est un officier à la retraite qui a été nommé. Il s'agit du Colonel-major de l'armée de l'air à la retraite, Ba N'Dao. Un choix qui peut se comprendre selon le professeur Issa N'Diaye enseignant chercheur à l'université de Bamako.

« Ce qui a joué en sa faveur c'est que c'est quelqu'un qui a une réputation d'intégrité. On se souvient de sa démission quant il était aide de camps du président Moussa Traoré. Dans le contexte de l'époque, la toute puissance de Moussa Traoré avoir le courage de démissionner parce qu'on était divergeant cela avait marqué les gens. Deuxièmement aussi quant on l'avait nommé chef d'Etat major de l'armée de l'air et qu'on a voulu lui imposer des collaborateurs il a préféré rendre son tablier. Cette intégrité peut être va lui permettre de venir à bout des travaux d'hercule au niveau du redressement de l'armée. »

Formé dans l'ex-Union soviétique et diplômé de l'école de guerre de Paris, le nouveau ministre malien de la défense Ba N'Dao a été garde du corps du général Moussa Traoré puis chef d'Etat-major des armées sous Alpha Oumar Konaré.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !