Un limogeage sans scrupules | Vu d′Allemagne | DW | 18.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Un limogeage sans scrupules

Deux sujets à la Une : le limogeage du Ministre allemand de l’environnement, Norbert Röttgen, après la débâcle électorale du parti conservateur dans la région de NRW, et le retard de l'ouverture de l'aéroport de Berlin.

A la Une de die tageszeitung, ce titre écrit à la main : « Raus bist CDU ! » - mais le C est barré, et la phrase devient : « raus bist du ! ». Comprenez : hé oui, tu es viré ! Un message sans remords adressé au ministre de l'environnement Norbert Röttgen, après son limogeage mercredi par la chancelière. Voici un nouveau drame pour le parti conservateur CDU d'Angela Merkel, note die taz, sa crise apparait au grand jour ! Mais poursuit le quotidien : c'est tout de même une bonne nouvelle pour le climat ! Norbert Röttgen traînait des pieds pour amorcer le changement de politique énergétique décidé par le gouvernement, il n'a par exemple pas vraiment pris la défense des énergies renouvelables. L'arrivée d'un remplaçant ne peut que faire du bien au pays.

Deutschland Landtagswahlen NRW Reaktionen CDU Angela Merkel und Norbert Röttgen in Berlin

La chancelière Angela Merkel a préféré se débarrasser de son poulain Norbert Röttgen

« Le marteau de la chancelière », titre encore Die Welt. Angela Merkel a viré son dauphin, sans scrupules. Mais c'est pour la bonne cause : renforcer sa propre position non seulement à Berlin, mais aussi à Athènes et Paris. Car, note Die Welt, le remplaçant Peter Altmaier est un expert européen. Ainsi, Angela Merkel envoie un signal clair à François Hollande, au lendemain de leur rencontre à Berlin et à la veille de deux sommets internationaux aux Etats-Unis, où elle va de nouveau rencontrer le président français. Ainsi agit Angela Merkel : elle mène avant tout son combat en Europe – et sans pitié !

La honte de Berlin

La Frankfurter Allgemeine Zeitung commente de son côté le report de l'ouverture de l'aéroport international de Berlin-Brandenbourg, prévue désormais en mars 2013. La bonne nouvelle, note le journal, est que les autres aéroports berlinois vont rester en service encore 10 mois, le temps que les travaux se terminent. La mauvaise est que nous assistons à un report de plus. Cette fois, il est du à des problèmes dans la mise en place du système d'alerte-incendie. La compagnie aérienne Air Berlin va en payer les frais.

Hauptstadtflughafen Werbeplakat Willy Brandt begrüßt die Welt

"Willy Brandt salue le monde" : publicité sur l'ouverture de l'aéroport à la date du... 3 juin 2012 !

Ce sont surtout les citoyens contribuables allemands qui vont payer, note la Süddeutsche Zeitung. Comment expliquer une aussi grosse erreur de planification ? Tout le monde est responsable : le maire de Berlin, les dirigeants du Land Brandenbourg et aussi le gouvernement fédéral. Ont-ils tous sommeillé pour se réveiller au dernier moment, à quelques jours de l'ouverture officielle, s'insurge le journal ? La Süddeutsche Zeitung conclut que Willy Brandt n'a pas mérité ça. Willy Brandt du nom de l'ancien chancelier social-démocrate qui a dirigé l'Allemagne dans les années 70… Le futur aéroport doit porter son nom.

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Konstanze von Kotze

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !