1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne magazine

Un jour sans

4 boeufs, 4 agneaux, 12 oies, 37 canards, 46 porcs, 46 dindes, 945 poulets. Ceci est ce que consomme en moyenne un Allemand au cours de sa vie en terme de viande et de charcuterie.

C'est plus que la plupart de ses voisins européens. C'est beaucoup plus que dans les pays en développement. Et surtout c'est trop, que ce soit pour la santé ou pour l'environnement. Un bon petit thème électoral en somme. Le parti des Verts s'en est emparé en proposant d'introduire une journeé végétarienne hebdomadaire dans les cantines allemandes.

A la mode indienne

Après la chute du Mur en 1989, Berlin a vu émerger de nombreux squats, des locaux vides que s’appropriaient des gens pour y vivre, des punks, ou encore des artistes. La ville en a compté jusqu’à 200. Mais si certains de ces logements existent encore aujourd’hui – des immeubles ont même été légalisés par les autorités en échange d’un loyer peu élevé – la plupart ont été fermés, dont l’un des plus célèbres, le Tacheles, en septembre dernier lors d’une intervention policière. A l’heure cependant où les loyers de la ville ne cessent d’augmenter, d’autres formes de logements parallèles font leur apparition. Notre correspondante à Berlin, Audrey Parmentier, est allée à « Teepee Land », le pays des tipis, du nom des tentes utilisés par les Indiens. Reportage

Écouter l'audio 12:33

Le Veggie Day et le logement alternatif à Berlin

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet